AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
- forum fermé -
on continue ici: http://daybreak-rpg.activebb.net

Partagez | .
 

 Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wo de mingzhi shi
Wu Yue Xin
kimy ♡
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 06/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]   Lun 9 Sep - 21:30



Like a wife who waits her husband
[huiyue]

Cette soirée, je ne savais pas ce qui m'attendait... ▬

Pourquoi est-ce qu'il m'avait proposé de venir le chercher à son travail ? Je n'en strictement rien. Tout ce que je savais était que j'avais rendez-vous à 20 heures devant la boutique de cosmétiques dans lequel Huiying travaillait. Je ne savais pas ce qu'on allait faire ensuite mais, je m'en foutais complètement. Du moins, sauf s'il s'agissait d'aller boire dans un bar ou même d'aller manger quelque part où la nourriture était délicieuse. Oui, parce que depuis pas mal de temps, je me foutais de tout... sauf de "boire" et manger. Sauf que certains jours, je n'avais aucun appétit et me laissai aller au niveau des "boissons". Je savais que ce n'était pas bien mais... que faire. J'étais comme ça depuis je ne sais plus quand alors j'étais habitué, enfin bref. Ça ne me disait toujours pas ce pourquoi Huiying m'avait donné rendez-vous après son travail. Sérieusement. Combien de mecs vont chercher d'autres mecs à leur travail ? On pourrait penser à une femme qui va chercher son mari avant un rendez-vous galant. Sérieusement, on m'a pris pour qui. Mais bon. De toute façon, Hui Ying était en quelque sorte mon "ami" alors j'avais accepté de le chercher. Même si je me méfiai de lui ─ comme de tout le monde ─ je lui faisais une minimum confiance.

J'avais passé un bon de mon après-midi dans le centre commercial pour acheter quelques habits. Bon, au final, je m'étais retrouvé avec au moins cinq sacs mais ça, ça me le faisait à chaque fois. Je pris mon téléphone en main et regardai l'heure qu'il était : 19H55. Je me trouvai devant le magasin assis sur un banc et envoyai alors un message au jeune Chinois.

« je suis devant. traînes pas, tu sais que j'ai horreur de ça. »

Parce que oui, j'ai horreur d'attendre les gens. Et si monsieur Hui Ying mettrait trop de temps à arriver... Je ne pourrai qu'être de mauvaise humeur. Heureusement pour moi, cette fois-ci, on aurait dit que quelqu'un avait enfin compris ma haine contre l'attente. Je regardai le jeune homme arriver verre moi et le regardai de haut en ba pour analyser sa tenue comme je le fais souvent. Je posai ensuite mes yeux dans les siens.

« Bon ! Qu'est-ce qu'on fait ? Pourquoi est-ce que tu m'a donné rendez-vous ? »

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Zhong Hui Ying
- i'm a customer -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 08/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]   Mar 10 Sep - 19:11

J’ai beaucoup travaillé aujourd’hui, les gens pensent qu’on est juste là pour promouvoir de nouveaux produits ,certes c’est notre activité principal mais nous devons avant ça remplir nos rayons ,et je peux vous dire que les cartons contenant des centaines de flacons ne sont pas facile à transporter . Je me change dans le vestiaire des employés, je souris à l’une de mes collègues, je suis le seul garçon mais les femmes ici ne se sont pas opposées à ce que je partage cette endroit avec elles. Bien sûr j’évite d’entrer quand elles se changent toutes, je suis déjà si embarrassé quand elles sortent toutes apprêtées .
Je suis très nerveux aujourd’hui ,c’est la seconde fois que je reboutonne ma chemise parce que je me trompe à chaque fois de passant . Je suis dans cet état là parce qu’un ami m’attend après mon service, c’est moi qui lui ai demandé de venir me chercher, jamais Yue Xin n’aurait prit ce genre d’initiative, je sais qu’il ne m’aime pas vraiment .
Je le force un peu à être mon ami, je l’ai rencontré la première fois il y a assez longtemps, suffisamment pour que lui n’en ai plus aucun souvenirs. Il était dans de sale drap ,un mec le tripotait comme le porc qu’il était et moi j’ai réagis, j’ai réussi à le faire fuir. J’ai aider le plus jeune totalement alcoolisé à se rhabillé puis je l’ai fais monter dans un taxi, il était comme ailleurs … J’ai eu très peur pour lui mais je pense que c’était justifié.

Pas besoin de dire que le retrouver ici a été très surprenant mais aussi rassurant ,je suis content de pouvoir prendre soin de lui il est si attachant …
Un des vigiles de la boutique m’arrête alors que je passe les portiques de sécurité. Il me charrie gentiment , il dit que j’ai l’air bien pressé ce soir . Je ne fais pas attention à tout ses sous entendus mais je ne lui précise pas non plus qu’un ami m’attend ,ça pourrait être mal interprété je me contente de lui sourire avant de passer mon chemin .
Rajustant la hanse de mon sac je m’engage dans l’allée principale du centre commercial, pressant le pas quand mon portable se met à vibrer contre ma cuisse. Yue Xin n’aime pas attendre.
Profitant de l’escalator je lis le message qu’il m’a envoyé me recoiffant dans le reflet en plexiglas de la rampe ,souriant satisfait je rejoins mon ami assit non loin. Il m’a l’air plutôt fâché .

« Salut ! »

Comme d’habitude Yue ne se formalise pas de toute cette politesse et je ne lui en tiens pas rigueur . Je prends place sur le banc à ses cotés, serrant mon sac contre mon torse je tourne la tête vers lui , mon portable coincé entre mes petites mains fines .

« Ils ont ouverts un nouveau magasin à l’étage supérieur et je voulais savoir si ça te donnais envie d’y aller avec moi? »

Avec peine j’essaye de lui faire un aegyo face, en vain ,il ne perd pas cet air dur qu’il aborde parfois quand les choses ou les gens l’agacent trop .
Pas démoraliser pour autant je me lève et viens me mettre face de lui ,laissant mon sac sur le banc pour avoir les bras libres. Je lui tend ma main même si je sais qu’il ne s’en saisira pas , son comportement m’amuse plus que ne me blesse, il a de la chance d’être tomber sur pareil bonne pâte.

« c’est un magasin qui vent des articles de la vie quotidienne de façon détourné ,c’est assez drôle à ce que m’en ont dit mes collègues …et après ça je t’offrirai le diner , alors? »
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Yue Xin
kimy ♡
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 06/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]   Mer 11 Sep - 3:26



Like a wife who waits her husband
[huiyue]

Nourris-moi ou tu t'en mordra les doigt... ▬

« je suis devant. traînes pas, tu sais que j'ai horreur de ça. »

J'étais bel et bien devant avec mes gros sacs de shopping à côté de moi, le portable en main. J'avais au moins espéré que le jeune Chinois y réponde mais, rien. Je soupirais alors et jouais avec ton téléphone en attendant. À peine cinq minutes plus tard, je relevais mes yeux droit devant et aperçu la personne qui me faisait patienter en ces lieux. Je l'avais regardé de tout son long. Au moins, lui n'avait qu'un seul sac. Comparé à moi, il était plus libre de bouger comme il l'entendait. Il avait l'air très joyeux ce jour-là. Je me demandai bien pourquoi d'ailleurs. Même lorsqu'il me lança un « Salut ! », on entendait parfaitement la joie dans sa voix.

« Bon ! Qu'est-ce qu'on fait ? Pourquoi est-ce que tu m'a donné rendez-vous ? »

Contrairement à Hui Ying. On ne pouvait détecter aucune expression, ni sur mon visage, ni dans le ton que j'avais pris pour parler. J'étais aussi tout à fait conscient que je ne lui avais donné aucune formalité. Je ne lui avais pas dit bonjour et je ne lui avais même pas demandé comment il allait. Après tout. Il allait toujours bien à ce que je sache. Et puis, ça n'avait pas l'aire de le déranger tant que ça que je ne sois pas si poli que ça puisque le jeune homme s'était assis à mes côtés. Je déposais alors quelque sac devant moi pour au moins lui laisser un minimum de places.

« Ils ont ouverts un nouveau magasin à l’étage supérieur et je voulais savoir si ça te donnais envie d’y aller avec moi ? »

Et puis quoi encore ? Il essayait de m'amadouer avec un aegyo ? Pourqui est-ce qu'il m'avait pris. Ce genre de choses ne marchaient pas sur moi. Dommage pour lui, c'était bien tenté. Je le regardai qui se levaitp our venir se placer devant moi. Je fixais ensuite sa main qui se trouvait tendue vers moi. Il voulait quoi ? Que je la prenne ? Il avait rêvé mon pauvre ami.

« C’est un magasin qui vend des articles de la vie quotidienne de façon détourné, c’est assez drôle à ce que m’en ont dit mes collègues… et après ça je t’offrirai le dîner, alors? »

Je le regardais ensuite droit dans les yeux, les bras croisés contre mon torse. Il venait de parler de nourriture. Ça au moins, ça m'intéressait. Un très léger rictus pris place sur mon visage avec de disparaître assez vite. Je posais une main sur mon ventre et frottais dessus doucement. Cela faisait pas mal de temps que je n'avais pas avalé de vrai repas. Certes j'avais l'argent qui fallait mais... je n'avais aucun appétit. Du moins, jusqu'à ce que Hui Ying me proposait carrément de m'offrir ce dîner. Je plaçai une de mes mains sous mon coude et l'autre main sous mon menton.

« Et qu'est-ce que tu m'offrirais à manger ? »

Je cessai de le regarder pour récupérer mes affaires avant me lever et de lui donner trois de mes sacs de shopping dans les bras. Je me sentais léger tout d'un coup... Je commençai par la suite à avancer vers le dis-magasin tout en parlant.

« Ne traînons pas. J'ai faim. »

Surtout quand il s'agissait de nourriture, il n'y avait plus lieu d'attendre pour moi. Puis... Sérieusement. Je commençai vraiment à penser que notre "rendez-vos" était à la limite de se transformer en rendez-vous galant. beurk.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Zhong Hui Ying
- i'm a customer -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 08/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]   Ven 13 Sep - 21:01

Il a accepté de venir ,je suis soulagé et même très heureux, j’avais envie de visiter cette boutique mais pas tout seul , pas cette fois. J’ai toujours vécu sans les autres, être fils unique est courant ici mais ne pas avoir beaucoup d’amis, dans aucune école ça c’est peu commun.
Je ne suis pas quelqu’un de très sociable même si quand on me connait bien on m’apprécie assez.
Je suis ce qu’on pourrai appeler une bonne pâte, je ne fais pas de vague je suis assez tolèrent et diplomate. J’ai un seuil de tolérance assez haut ,chose bien pratique quand je m’entoure de personne exigeante ou susceptible ,comme peut l’être yue Xin.
Il me tend ses sacs et je les prends sans broncher ,il doit être embarrassé par la situation pourtant il n’hésite pas à en profiter, je ne sais pas si ça a un rapport avec son enfance ou autre, mais je le trouve parfois trop capricieux.

« je sais pas, on sortirai du centre commercial et on irai faire un tour aux stands de nourritures chaudes? Ou alors je t’offre un menu au fast food? J’ai assez pour . »

Oui même si mon salaire est plus important que le smic du pays je ne peux quand même pas dépenser ce plus n’importe comment . Depuis mon arrivé dans cette ville je tente de mettre de côté pour les moments dur, mes retours dans ma région ou acquérir l’un de ces fake lover …même si je ne suis pas du genre à payer pour me faire aimer la solitude me pèse et j’aimerai bien à bientôt vingt deux ans enfin connaitre l’amour . Je ne suis pas fier de cette démarche que je compte entreprendre mais je sais pertinemment que je ne pourrai jamais aller de l’avant ,draguer un garçon et lui demander de sortir avec moi.
Je crois que je suis quelqu’un de trop fier ,j’ai peur du non, j’ai peur de ne pas supporter le rejet … Surtout pas si mon cœur est déjà épris .
On rejoint rapidement l’étage où se trouve la shop , elle ferme un peu plus tard que les autres car elle ouvre après l’heure du déjeuner . Je salue la vendeuse à l’accueil et me saisit du petit panier qu’elle me tend, je ne compte rien prendre mais par politesse je ne pouvais pas refuser .
Yue n’est pas derrière moi, il traine la patte je crois même qu’il n’entrera même pas dans le magasin ,tant pis moi je n’en rate pas une miette , j’en fais même le tour deux fois pour m’assurer de n’avoir rien loupé .
Il y a des brosse à cheveux très amusantes, des lampes de chevets en forme de tortues, j’ai même cru voir des salières petit couple qui s’embrasse.
Je m’arrête devant un miroir joliment décoré, les petites pierres de couleurs sont disposés comme une mosaïque , elles entourent toute la glace … je souris et cherche l’étique des yeux, chez moi c’est tellement petit que je ne pourrai pas lui trouver de place, par contre ma maman aime tout ces objets très gaies..je crois que je vais faire une folie .

Je demande à ce que l’un des miroirs soit emballé puis je reviens vers Yue Xin qui vient enfin de passer le bas de la porte.

« ce n’est pas très cher, moi j’aime beaucoup! Toutes ces couleurs ça rend joyeux non? »

Il n’a pas l’air très convaincu…
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Yue Xin
kimy ♡
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 06/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]   Sam 14 Sep - 1:22



Like a wife who waits her husband
[huiyue]

Tu l'as cherché ‼ Pour cette soirée, offre-moi un « vrai » dîner... ▬

« Je sais pas, on sortirai du centre commercial et on irai faire un tour aux stands de nourritures chaudes? Ou alors je t’offre un menu au fast-food? J’ai assez pour . »

Je m'étais levé pour lui donner trois de mes sacs dans les bras. Ce n'est pas que c'était lourd de porter tout ça après une après-midi entière mais... en fait si, ça l'était. Au moins, Hui Ying était là pour servir à quelque chose. Il me proposait d'aller dans un stand de nourriture ou fast-food ? Il me prenait pour qui !? Je mangeai tellement peu dernièrement qu'en rentrant chez moi, j'aurai encore faim. Je soupirai longuement et commençai à marcher en direction du magasin.

« Ne traînons pas. J'ai faim. »

Moi, vexé ? Non pas tout ! Bien sûr que je l'étais. Quand on « invite » quelqu'un à dîner, on ne l'emmène pas dans un stand de nourriture, ou encore, dans un fast-food. C'était vraiment se foutre de la gueule du monde. J'avais volontairement ignoré ses propositions et continuai de marcher jusqu'à l'étage. Je marchai légèrement en retrait de Hui Ying et une fois qu'il avait  posé un pied à l'intérieur de la boutique, je restai à l'intérieur. Y aller ne m'intéressait pas du tout. Je me contentai seulement de regarder le jeune homme saluer la vendeuse et prendre un panier avant qu'il ne s'enfonce dans les rayons du magasin.
Quant à moi, je restai simplement devant le magasin. Plus ça allait et plus j'avais l'impression que ça durait des heures. Je sortais mon portable pour regarder l'heure. 20H20. Je soupirais une nouvelle fois. À croire que Monsieur Hui Ying s'amusait à me faire patienter comme ça. Bon, après tout, ça m'avait laissé le temps de réfléchir un petit moment.
Je me décidai alors à rentrer dans le magasin pour retrouver le jeune chinois qui se dirigeai vers moi.

« Ce n’est pas très cher, moi j’aime beaucoup! Toutes ces couleurs ça rend joyeux non? »

J'arquai légèrement et le fixai un moment de regarder autour de nous. Ce n'était pas vraiment ce qui m'intéressait le plus en ce moment. Plus ça allait et plu j'avais faim. Je reportai mon attention sur Hui Ying en le regardant avec le plus de sérieux possible. Je m'approchai légèrement de lui. Assez pour me retrouver à une trentaine de centimètres de lui. J'avais glissé mes mains dans mes poches et le regardai toujours.

« Zhong Hui Ying... Écoutes. Quand on invite quelqu'un à dîner, ce n'est pas pour l'emmener dans un stand ou dans un fast-food...»

Je m'étais arrêté de parler un instant. Oui, j'étais fâché. Oui, je laissai du suspense... mais ce que j'allai lui dire, j'étais sûr qu'il ne s'y attendait pas. Je resserrai l'espace qu'il y avait entre nous. Oui, j'étais comme ça. J'aimai me « rapprocher » des gens comme ça... J'aimai voir leurs réactions. Enfin bref, ce n'était pas ça le plus important. Je sortis l'une de mes mains de ma poche et la passai lentement dans mes cheveux soyeux et le fixai encore et toujours dans les yeux.

« ...Bon écoute, j'ai réfléchi et... Si vraiment tu veux m'offrir un « dîner » digne de ce nom, invite-moi chez toi et...» Je marquai une légère pause pour passer sensuellement ma langue sur mes lèvres avant de me mordre celle du bas tout en posant une main sur son épaule, rapprochant mon visage de son oreille pour y murmurer au creux : « ... Fais-moi à manger alors. Je suis sûr que tu peux faire de bons petits plats. N'est-ce pas ? »

J'agissais bizarrement, je l'avoue mais bon. N'allez pas croire quoi que ce soit. Mais c'est vrai que plus j'y pensai et plus j'avais l'impression qu'on pourrait facilement croire qu'il s'agissait de plus qu'un « rendez-vous » entre « amis ». Bah quoi... Combien d'hommes proposent d'inviter leur ami ─ homme ─ à dîner et surtout... combien proposent d'aller chez l'autre de cette façon !?
Je commençai vraiment à trouver ce début de soirée bizarre... Mais bon..

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Zhong Hui Ying
- i'm a customer -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 08/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]   Mar 17 Sep - 0:32

Je sais que ça ne lui plait pas vraiment ,au final je ne suis pas certain qu’il porte de l’intérêt à autre chose que la nourriture … et l’alcool. Ça me rend triste pour lui ,ce n’est pas une vie sérieusement ,moi j’ai des passions très simple, comme danser , écouter de la musique ,allez au zoo et même visiter des musées. Je ne fais rien de très couteux parce qu’en plus d’être économe je ne gagne pas beaucoup. J’ai décidé de prendre soin de lui depuis nos retrouvailles, ça m’avait vraiment choqué de le voir dans cette boite de nuit ,il m’était encore inconnu mais je me félicite d’avoir été assez curieux pour passer la porte de ces toilettes…sans ça …le pauvre je ne préfère pas y penser .
Il ne m’a pas reconnu, et au final ce n’est peut être pas plus mal.

Nous sommes tellement différent ,j’ai parfois l’impression qu’il me prend pour un idiot ,je ne dois pas avoir l’air malin certes quand je me dandine comme ça, mais ça ne veut pas dire que je suis aussi con qu’une planche.
Je soupire mais tente de en pas perdre mon sang froid, je ne suis pas un garçon très expressif, sauf avec Yue Xin étrangement . Peut être pour compenser son manque flagrant d’intérêt pour ce que l’on fait?
Je garde mon sac précieusement serré contre mon torse, j’y ai glissé le cadeau pour ma maman je suis tellement pressé de rentrer pour le lui montrer …et donner aussi !
Yue Xin n’a jamais été -volontairement- aussi proche de moi, je recule d’un pas mais continu de le fixer, il ne tentera rien dans le magasin et heureusement pour moi !

Je pensais qu’il allait dire que cette invitation été déplacé pour deux garçons et non il me reproche de ne pas lui proposer quelque chose de mieux . Sérieusement je suis sur le cul là .
Il pense vraiment que pour un ami je vais craquer mon compte épargne? Il a rêvé ,il se contentera d’un fast food et puis c’est tout !
Je louche un peu quand il se rapproche, j’ai presque l’étalage qui me rentre dans le creux du dos , il est fou ! Les vendeuses nous regarde.
J’observe un peu incrédule toutes ces mimiques sans sens qui ne me rendent absolument pas tout chose. Je suis juste mort de honte que ces femmes qui gloussent dans leur coin pensent que lui et moi on est …c’est cette image là que nous renvoyons! Pourquoi agit-il ainsi alors qu’il n’y a jamais eut aucune ambigüité entre nous !

Je n’apprécie pas du tout ses manières je suis certain qu’il a deviner pour mon orientation sexuelle et il pense que je vais tout lui céder sous prétexte qu’il m’aguiche? Non sérieusement même si Yue Xin est vraiment beau, sa personnalité suffisante ne me plait pas.
Je retire doucement sa main de sur mon épaule et hausse les sourcils, il pense peut être que chez moi il a plus de chance de mieux manger? Il va être déçu .

« d’accord, mais passons déjà au super marché, je n’ai rien chez moi ou presque . »

Je le contourne et avance mais pas trop vite pour m’assurer qu’il ne s’en aille pas, je ne pense pas qu’il le fera, j’ai ses sacs entre les mains .

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Yue Xin
kimy ♡
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 06/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]   Mer 25 Sep - 7:56



Like a wife who waits her husband
[huiyue]

J'ai faim alors dépêche toi... ▬

Les vendeuses avaient beau nous regarder, je m'en foutais. Ce n'est pas comme si j'allai l'embrasser ou le violer dans le magasin quand même... Qu'elles rigolent... Tout ce que je voulais était juste de pouvoir soutirer un bon dîner auprès de Huiying. Et ce, peu importe la manière dont j'aurais pu l'obtenir. A vrai dire, je ne savais pas si mon « ami » aimait les filles ou les garçons mais je m'amusai à remarquer sa gêne. J'en profitai même pour lui demander de m'emmener chez lui pour me préparer un bon dîner alors que ma main était sur son épaule et que mon visage était tout près de son oreille.
Le jeune garçon retira doucement ma main alors que je reculai légèrement mon visage pour observer son expression.

« d’accord, mais passons déjà au super marché, je n’ai rien chez moi ou presque . »

Je soupirai... Déçu... Moi qui pensais que son frigo allait être plein à craquer, eh bien, je me trompai. Je le regardai me contourner avant qu'il n'avance... S'il pensa qu'avec ça j'allai m'enfuir, il se trompa. Je rentrai alors mes mains dans mes poches et suivais Hui Ying d'un pas lent. Je réfléchissais un instant avec d'accélérer ma marche pour prendre le jeune homme par le bras pour le tirer en direction du magasin grande-surface pour y faire les courses. Je regardai les rayons et toute la nourriture qui se trouvait là... Bon Dieu... Qu'est-ce que je mourrai de faim... Sérieusement... Si je n'avais pas quelque chose de copieux à me mettre dans le ventre, j'étais bon pour tomber malade à cause du manque de force... Je tournai ma tête vers Hui Ying et lui lança :

« Tu sais quoi !? Prends tout ce que tu veux pour faire un bon dîner. Pour le coup, je m'en tape complètement de sortir mon argent pour manger alors... Prends de quoi me nourrir parce que je ne vais pas tenir longtemps encore... Et si tu veux un truc en particulier, tu le prends... C'est moi qui paye. »

Mon estomac approuva totalement ce que je venais de dire puisqu'il fit un bruit énorme... Je tirai alors une petite moue, espérant que Hui Ying ne l'ait pas entendu.
© fiche créée par ell

[/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Zhong Hui Ying
- i'm a customer -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 08/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]   Mar 8 Oct - 15:16

On sort enfin du magasin, je porte toujours ses sacs de courses qui sont plutôt lourds. Je ne pense pas que Yue Xing soit vraiment dans le besoin mais je ne vais rien dire, chacun fait ce qu’il veut de son argent .Moi je l’épargne mais je peux parfaitement comprendre qu’on souhaite se faire plaisir de temps en temps .
Le centre commercial est assez occupé à cette heure si ,surtout au niveau alimentation . Les gens en sortant du travail s’y rendent pour acheter à manger à leurs enfants, moi je préfère faire mes courses le matin , je suis tranquille dans les rayons comme ça .
Je suis surpris quand sa main agrippe durement mon bras, je me retourne alors, il change beaucoup trop vite d’avis il me semble instable et moi qui suis d’un naturel calme j’ai du mal à me caler sur sa mesure …
Étrangement il décide de prendre les choses en mains, je me laisse docilement faire ,tirer à travers les allés du supermarché, les bras chargés la respiration un peu haletante. C’est-il que j’ai travaillé toute la journée ? Que je suis debout depuis six heure du matin? Je ne m’assois que lors de la pause du midi ,sinon je reste prés de mon stand de maquillage et parfum ,droit comme un « i » , les mains jointent sur mon bassin .
Je suis un travailleur ,je reste professionnel malgré les douleurs qui viennent parfois me piquer au vif, à l’arrière de mes mollets et qui m’irradie jusqu’aux creux des reins .

Tout ces paquets colorés passent sous nos yeux, je me mordille la lèvre en les détaillant, ils me font tous de l’œil! Je vais finir céder en plus Yue xin n’arrête pas de remuer contre moi, il frétille comme un petit poisson hors de l’eau ,c’est mignon.
Je fais glisser quelques sachets de nourritures dans mon panier, me tournant vers lui quand il me parle .
Pourquoi veut-il payer? Me pense -t-il pauvre? Bien sur je ne roule pas sur l’or mais de là à accepter qu’un presque ami me fasse l’aumône .
Je ne préfère rien dire et me contente de remplir mon caddie comme je le fais chaque semaine , légume, nouilles instantanées; fromage râpé, pâte de riz blanc..

« tu peux prendre ce que tu veux aussi, je vais payer ,c’est moi qui t’invite à diner . Tu aime les bonbons? Moi beaucoup ,viens! »

Souriant je l’attrape par le poignet et le tire jusqu’aux bon rayons, riant en découvrant toutes ces douceurs que j’affectionne tant . J’avale lentement ma salive, sautillant presque devant cette étalages de bonnes choses.

« ceux que je préfère c’est les acidulés !je ferme fort les yeux et les poings quand j’en mange ! »

Son ventre chantonne sous mes propositions je souris , en le tapotant gentiment sans trop appuyer ma main dessus .
Mon caddie commence à être lourd mais quand on me lance sur cette voie j’ai dû mal à freiner …
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Contenu sponsorisé

au nom de l'étrange


MessageSujet: Re: Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Like a wife who waits her husband~ [huiying||yuexin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- WE DREAM OUT LOUD - :: centre commercial-