AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
- forum fermé -
on continue ici: http://daybreak-rpg.activebb.net

Partagez | .
 

 Qin Yi Jie ∆

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wo de mingzhi shi
Qin Yi Jie
- i'm just a resident -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 15/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Qin Yi Jie ∆   Dim 15 Sep - 22:20

Qin Yi Jie
" On peut abandonner son intégrité pour presque rien, mais c’est tout ce que nous possédons réellement, tout ce qui nous reste à la fin.
Et dans ce petit espace nous sommes libres. "

- carte d'identité
nihao! mon petit nom c'est Qin Yi Jie. je suis un  garçon et j'ai 22 ans. je suis né le 25.08.1991 à Shanghai, je suis donc un chinois. enfin, pour finir, je suis serveur le soir, étudiant en médecine le jour et on me dit souvent que je ressemble à Yong Jun Hyung (beast). de plus, je suis un personnage inventé.
j'ai décidé que je serais un résident

question 1 ★ pour toi, le petit ami idéal se résume à quel genre de personne? qu'est-ce que tu regarde en premier?
son visage. tout est une question de beauté. honnêtement je ne pourrais pas me voir sortir avec une personne laide - ma fierté en prendrait un sacré coup - parce que j'ai de hauts standards, vous comprenez?
sa personnalité. mh. j'aime bien les personnes gentilles,  douces, tendres, bref assez romantiques quoi. mais c'est assez rare en ce moment, je veux qu'on soit bons amis avant toute choses et que la confiance s'installe.
son corps. je regarde ses formes bien sûr. une fille qui n'a pas assez de poitrine, ou de fesses... voir même un mec qui n'a pas un objet cylindrique assez grand. enfin je suis à cheval sur la propreté, donc les poilus et les crades, vous les bannissez.
son porte-monnaie. je cherche quelqu'un de riche, c'est ue question stupide que vous me posez là. franchement, si la personne n'a pas un portefeuille pour satisfaire mes besoins essentiels, ça ne peut pas fonctionner. il me faut quelqu'un à ma mesure, comprenez?
j'en ai aucune idée. une personne sympa avec qui on peut assez facilement discuter. je demande pas l'être parfait non plus, on va dire que j'aime tout le monde et que je laisse les choses se faire d'elles-même.



question 2 ★ dans cette liste de mots, qu'est-ce qui te correspond et surtout te décris le mieux? tu peux sélectionner deux choix maximum si tu veux.
patient, modéré, tolérant, romantique, doux, généreux, à l'écoute.
sérieux, calme, réservé, timide, susceptible, intelligent, persévérant.
dérangé, hyperactif, sociable, pipelette, souriant, attachant, farceur.
fortuné, galant, indécis, prospère, privilégié, réputé, obligé.
je suis unique, alors rien de cette liste ne me correspond, sans passer pour un baratineur.



question 3 ★ une immense araignée vient de passe, tout près de toi. quel est ta première réaction? sois honnête.
ben alors, bernadette... qu'est-ce que tu fiches hors de ton bocal. tu vas vite y retourner, non mais.
je frôle la crise cardiaque après avoir sursauté de vingt mètres de haut. je me dis que si je m'éloigne le plus loin possible, elle me suivra pas.
ouais bon, c'est qu'une araignée, les petites bêtes mangent pas les grosses. elle est pas mignonne, alors soit je la tue, soit je la remet dehors. ça dépend de mon humeur.
j'essaye de pousser des cris menaçants - bien que je suis complètement paniqué. j'ai très peur de détourner mon regard de la bête, mais je tente par tout les moyens de la faire fuir.
je passe mon chemin. j'm'en fiche, j'ai des gens chez moi, alors ils finiront bien par s'en occuper eux-même non?



question 4 ★ ton passe-temps, ton hobby, ta passion, tes loisirs ou simplement ton activité favorite, c'est quoi?
j'aime surtout et avant tout le shopping, mais il m'arrive de faire des voyages ou des croisières, bref. j'aime surtout dépenser mon argent, et me la couler douce. c'est aussi simple que ça.
un passe-temps? je travaille beaucoup mais je dirais que je passe mon temps libre à faire du sport. j'ai pas particulièrement de sport en particulier, je fais un peu de tout.
la fête bien sûr ! vous ne pouvez pas vous amuser à faire une soirée réussie sans mon humble présence, c'est évident. j'aime sortir et écouter de la musique.
sortir avec mon amoureux, organiser des petites soirées en tête à tête, aller au cinéma, manger u restaurant. bref, tant que je peux avoir mon petit copain, le passe-temps sera parfait.
le sexe, le sexe, le sexe. c'est aussi simple que ça... alors je sais pas si ça peut être considéré comme un loisir ou quoi que ce soit, mais bon. c'est comme ça.



question 5 ★ c'est peut-être indiscret, mais t'en est où niveau sexualité ?
j'ai mon copain / ma copine. ça me convient parfaitement ! je n'irais jamais voir ailleurs.
c'est pratiquement mort, en fait. je dois dire que mes mains connaissent très bien les parties les plus sensibles de mon corps, si vous voyez ce que je veux dire.
une nouvelle personne tous les soirs ? c'est aussi simple que ça.
ce n'est pas ma priorité. si je tombe sur quelqu'un et que ça clique, tant mieux. c'est pas plus grave si ça tombe à l'eau.
qu'est-ce que c'est, ça ? une forme de rituel vaudou ?



question 6 ★ que préfères-tu parmi tous ces choix ?
la solitude. parce que mine de rien, j'ai besoin de me retrouver dans mon coin une fois de temps à autres.
l'alcool. parce que tout le monde sait que la fête est ma meilleure amie.
la nature. il n'y a rien de plus relaxant qu'une longue balade dans la forêt.
la neige. juste parce que j'ai vraiment envie de t'éclater une balle de neige en pleine gueule.
le corps humain. c'est fou le nombre de truc cool que tu peux faire avec ça !
behind the computer
→ calibri; Alors alors, moi c'est calibri ou calibrizz, ou cali, ou brizz, enfin c'est comme vous voulez! Sinon sinon, je serais probablement connectée tous les jours, parce que j'ai pas de vie ;o; Donc hésitez pas à me mp ou autre, j'adooore!  Et je vous fait plein de bisous baveux slurp 

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Qin Yi Jie
- i'm just a resident -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 15/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Qin Yi Jie ∆   Dim 15 Sep - 22:20






how the story goes on ★ Le soucis, quand t'as du fric, c'est qu'à part le pognon, t'as tous les problèmes du monde qui te tombent sur la gueule. Tes parents sont bien évidemment des connards avares et insupportables, ta soeur est indéniablement une chieuse incontestable, les autres te parlent uniquement pour venir taper l'incruste dans ta baraque gigantesque et les bonniches nettoient ta piaule en bougeant toutes tes affaires, histoire de bien te faire perdre tous tes repères après chacun de leurs passages. Tu te retrouves en école privée, parce que l'école publique, c'est pour les gueux. Tu côtoies que des snobes, des gamins insupportables et imbus d'eux-mêmes. Le soir, tu bouffes avec des couverts en argent et les repas se font dans un silence de plomb ; faudrait pas déranger el padre, qui après une bonne journée de boulot voudrait un peu de silence. Alors, les parties de cache-cache, les défis avec la soeurette, les courses dans les couloirs et autres sottises à la con, tu te les gardes et tu les fais sans dépasser le périmètre défini. Parce que ta fabuleuse maison, qui ressemble plus à un manoir qu'autre chose, tu peux même pas la traverser sans te faire engueuler.

Ouais, quand t'as du fric, le seul truc cool, c'est que t'as du fric. Ton compte est rempli à ras bord et tu te paies tout ce que tu veux. On surveille même pas tes quittances, ça intéresse qui, sincèrement ? Va t'acheter des films de cul ou des bonbons, tu fais ce que tu veux de tes billets verts. Du coup, quand t'as des sous et que t'es petit, t'as toutes les consoles. Les cartes pokémon, digimon et tout ce qui s'en suit. Les jeux, les films, les BD et tous les trucs à la mode, lorsqu'ils sont à la mode, c'est pour toi. Ta chambre, c'est la caverne d'Ali Baba, c'est "Toys R Us" en miniature. C'est génial. Ultra génial, tu t'éclates comme un fou. Puis, y a un moment où tu grandis un peu et où tu réalises que t'es tout seul, que le mode "multi-joueurs" n'a jamais été utilisé et où, tout simplement, tu te fais chier. Quand t'as quatorze piges et que tu te rends compte que t'as pas de potes, qu'à l'école personne t'aime et que t'aimes personne, tu finis par te poser des questions. Par avoir envie de changer.

Quand t'as trop de fric et que t'arrives à l'adolescence, bah t'en veux même plus. Tu veux quelque chose de différent, quelque chose de normal. Le soir, tu finis par te casser de chez toi, sans jamais prévenir qui que ce soit. Et tu glandes, et tu traînes dans les rues jusqu'à trouver des potes de beuverie avec qui tu vas te saouler la gueule. Ce ne sont que des profiteurs qui rappliquent lorsque la phrase magique "j'offre la tournée" résonne, mais ça fait l'affaire, parce que tu te sens entouré. T'es jeune, t'es con, tu connais rien à la vie et tu veux te faire accepter. Alors, tu te mets à tester ce qu'on te propose, passant du petit bedo au rail de coke. Rien de bien méchant, c'est cool, c'est drôle, t'aimes bien ça. Tu suis le groupe, tu suis le mouvement et à seize ans, tu te mets même à aller en boîte. Peu importe l'âge, si t'as du fric, tu fais ce que tu veux.

Quand t'as du fric, tu pourrais te payer de la compagnie, mais t'en veux pas de cette façon. Alors, tu te mets à te lancer des défis. Des défis contre toi-même, des défis qui, gagnés, gonfle ton égo déjà sur-dimensionné. T'essaies de draguer, tu t'y prends comme un manche, mais y a toujours une nana désespérée qui accepterait n'importe qui. Tu fais ta première fois avec une nana désespérée, mais au moins, tu n'auras pas eu à la payer, ton charme aura suffi. Ça devient un jeu, un jeu pimenté, un jeu muy caliente. Tu te transformes en don juan et elles tombent toutes. Tu deviens même difficile, ne prenant plus que les jolies. Et tes nuits, tu les passes comme ça. Ces couillons qui te servent de potes, ils sont pareils, ils raffolent de la débauche. Ils sont comme toi et avec eux, même si tu paies les soirées la plupart du temps, tu t'emmerdes pas.

Quand t'as du fric, les profs osent rien te dire. Tu fais comme bon te semble et si tu veux passer la journée à pioncer, tu le fais, c'est pas leur problème. T'as pas peur de l'avenir, tu sais que t'auras toujours tout ce qu'il te faut, alors tu fous quedal en cours. T'y vas même que pour faire la merde et tu le fais si bien, que tu commences à te faire accepter. Les filles gloussent et les mecs t'envie, parce que t'es beau, parce que t'as de la thune, parce que t'as du succès et une putain de confiance en toi. Tu pourrais gravir des montagnes, tuer un requin à mains-nues. Y a rien qui peut t'arrêter.

Quand t'as du fric, y a un moment où tu veux plus en entendre parler. Tout le monde t'associes à ça et même en lycée privé, on vient te parler comme si t'étais un demi-dieu. C'est plus aussi amusant. L'alcool, le sexe, les drogues, plus rien ne te stimule vraiment. Tout ce que tu veux, c'est que quelqu'un vienne te mettre son poing dans ta face, histoire de savoir si tu ressens toujours la douleur. Tu sais pas comment faire pour trouver ça et tu te dis que si toi, tu frappes en premier, on te frappera en retour. Alors, tu frappes, tu te bats et tu te mets à provoquer tous ceux que tu croises. Tu deviens une vraie brute et le pire, c'est que les donzelles te courent encore plus après.

Quand t'as du fric, plus rien n'a vraiment de valeur à tes yeux. Ta vie est un foutoir total, mais tu rentres toujours pour retrouver un lit soigneusement fait. Tu te plonges dans tes draps odeur lavande et tu t'endors, tu oublies qu'il y a une heure à peine ton meilleur pote est mort d'une overdose. Mais au réveil, tu fais le point. T'as dix-huit ans et tu hais ta vie. T'es jeune, mais assez vieux pour comprendre que tu veux pas finir comme ça. Que ça ne te mènera à rien, que tu ne veux pas terminer de la même façon que ton frère. Celui que tu considérais comme ton frère. T'es décidé, t'es téméraire et tu t'achètes un petit appartement miteux, parce que tu n'as pas envie de mieux. Tu veux juste recommencer à zéro. Commencer tout court. Tu viens d'avoir ton bac, c'est le moment de prendre ta vie en main. Et tu te casses, sans un mot à tes parents. Ta soeur fera le pigeon voyageur, tu lui as filé cinquante balles pour ça. Ton sac sur l'épaule, tu passes le seuil de ta porte et tu disparais. Tu te rends à la banque pour vider ton compte, avant que ton père ne décide de tout te reprendre.

T'as vingt mille euros en poche, un appartement tout frais payés et tu te demandes ce que tu pourrais faire afin de t'en sortir le mieux possible. Puis l'évidence te claque au visage, il n'y a rien de plus réputé qu'être médecin. Tu t'inscris à l'université sur un coup de tête et, dans la même semaine, te trouves un petit job de serveur dans le café du bas de ton immeuble. La vie te sourit et tu prends ça comme un signe. Tu changes, tu changes tout. De ta manière de t'habiller à ta façon de parler, de tes habitudes à ton caractère. Tu coupes les ponts avec ta vie d'autrefois et tu en entames une nouvelle. Tu n'es plus le même et tu te gardes bien de parler du passé. Tu vis ta vie de petit étudiant bien rangé et tu passes tes années avec brio, avant que ta soeur ne débarque un bon matin.

Ce qui est bien, quand t'as plus de fric, c'est que t'espère ne plus avoir à donner quoi que ce soit à personne. Sauf quand ta cadette te dit qu'elle vient de faire la même chose que toi, quatre ans plus tôt. Qu'elle s'est cassée de la maison familiale sans préparation et qu'elle ne sait pas où aller. Avec son sac de princesse et ses manières, tu sais qu'elle ne tiendra pas trois semaines, alors tu lui ouvres la porte.

Ce qui est insupportable, quand t'as plus de fric, c'est que payer à bouffer pour deux ça fait cher. Surtout lorsque ta soeur a décidé de bien s'incruster sur ton canapé et qu'elle n'a pas bougé depuis six mois, que tu dois gérer ton petit boulot et tes études, que t'es crevé et qu'une nouvelle mode insupportable de copains loués s'installe.

------

that's how i live my life ★ Quand t'es jeune, tu te dis que tu ne changeras jamais. Que tu seras toujours le même. Pourtant, y a un moment où tu quittes ton enfance solitaire, où tu oublies ton adolescence ravagée et où tu deviens un homme.

T'as pas le choix, c'est la vie, faut que tu sois responsable à un moment donné. Les soirées interminables dans les bars, tu les fais, mais pour servir les clients. Faut que tu manges et glander, tu peux pas te le permettre. Tu veux pas finir serveur non-plus, alors les livres tu les lis, mais seulement s'ils parlent médecine. Tu sais plus trop pourquoi tu le fais, pourquoi tu prévois de finir chirurgien, mais ça ne change rien. Tu le fais bien et puis c'est tout, parce que t'as envie d'avoir une bonne situation plus tard, parce que tu veux prouver que t'es capable de faire quelque chose de tes dix doigts.

Tu rigoles plus vraiment et tu finis par ne plus parler aux gens. T'es différent, tes potes d'antan n'en croiraient pas leurs yeux. T'es mature et réfléchi, fini la spontanéité. Tout doit être à sa place et ton train-train est d'un monotone affligeant. T'es intelligent et tu travailles, passant ton temps à la bibliothèque. T'y as même pris goût, la tranquillité, t'aimes bien ça désormais. La folie, elle n'existe plus chez toi. T'as tout arrêté : l'alcool, les drogues et le reste. T'as même pas touché une nana depuis que t'es partie de chez tes parents, ça fait un bail.

Qu'importe. Tu te dis que tu le fais pour une bonne cause, que si maintenant t'es un mec rangé, c'est pas plus mal. T'as troqué tes baskets délavées pour des chaussures plus classes, tes baggys pour des jeans et tes pulls à capuche pour des t-shirt neutres. Et tu préfères cette vie-là. Tu l'adores, d'ailleurs. Tu peux enfin dormir sur tes deux oreilles la nuit, parce que t'as réussi. T'es enfin devenu quelqu'un de bien et ça, ça vaut tout l'or du monde. Mais tu ne le crieras jamais sur tous les toits, parce que t'es modeste. Parce que t'aimes pas crier, non plus. Ouais, la tranquillité, définitivement, c'est devenu ton truc. T'es un mec calme et même que t'es réputé pour ça.

Y en a qui viennent te demander conseil, aussi, parce que ta vie elle est parfaite de A à Z. Même ton corps est sain, en pleine santé. Tu manges équilibré et tu fais du sport. T'es le parfait exemple à suivre et t'en est fière. Tellement fière de ce que tu es devenu. Tu possèdes des valeurs, tu as un avis et des principes. Tu pourrais être le gendre idéal, celui qui conviendrait en tous points. Sauf que t'as des défauts, derrière cette image de bon garçon. Ouais, tes défauts, c'est que t'en as pas. On les voit pas, tu ne les montres pas et on doute encore de leur existence. À moins que ton défaut, ce ne soit d'être toi.

Y a rien qui colle, ta gueule va pas avec ton esprit. T'es tolérant, intelligent, posé, réfléchi, responsable et à la limite du vieux jeu, mais ton visage lui, fait volage. On ne te fait pas confiance, on croit que t'es un hypocrite, et ils n'ont peut-être pas tort. Ça te fait rire, de les voir galérer à essayer de te comprendre. Est-ce que tu devrais le leur dire, que tu ne te comprends pas toi-même? Non, qu'ils pataugent et qu'ils parlent, tu t'en fous et ça te fait rire, parce que les gens, ils peuvent penser ce qu'ils veulent. T'es un vrai insensible, t'emmerdes l'avis des autres, tu ne les vois que comme du bétail. Qu'ils critiquent, ça ne t'atteint pas.

C'est drôle, mais parfois très lourd. T'as tes moments de faiblesse où tu deviens un vrai colérique, où tu pourrais sortir de tes gonds dans une violence impressionnante. Tu préférerais l'éviter, alors quand t'es fatigué et faible, tu t'isoles. Tu t'isoles même souvent, tu préfères ça à devoir supporter tout ce monde.

Tu n'aimes pas être entouré et ça ne changera jamais. Tu ne supportes pas qu'on cherche à te connaître, parce que t'es instable. Parce que tu ne fais confiance à personne, parce que tu ne te fais pas confiance. Qui sait, un rien pourrait te faire replonger dans le milieu que tu as quitté. Tu pourrais te remettre à agir comme un connard fini et drogué. Ou pire, devenir à nouveau quelqu'un d'autre. Tu ne sais pas, tu ne sais plus grand-chose depuis que tu as réalisé à quel point tu t'es transformé. Mais tu ne l'avouera jamais, tu as trop de dignité pour ça.

------

que pensez-vous de l'agence? ★C'est ce que tu appelles communément prendre les gens pour des cons. Pour toi, tout ça, ce n'est que de la prostitution. Tu n'adhères pas du tout et tu détestes le fait que cela devienne à la mode. C'est d'un pathétique et immoral. Qu'on ait besoin de thune, d'accord. Tu peux le comprendre. Qu'on soit désespéré et dénué de valeurs au point de payer pour de la compagnie, d'accord aussi. Tu le comprends tout autant. Mais ces agences qui manipulent les moeurs de la société, ça, tu ne le tolères pas. T'es pas un romantique, tu t'en fous de ça, y a pas besoin d'amour pour avoir du sexe. Par contre, le couple, tu ne le conçois pas sans sentiments et tu ne ressens aucun respect pour ceux utilisant ces pratiques de "louage". Ouais, pathétique est définitivement le mot. Tu trouves tout ça pathétique.

métamorphose
" Changement de la forme, de l'apparence ou de la nature de quelqu'un, de quelque chose. "

Code:
aidez nous avec le bottin! remplissez en minuscules c:

[color=#ff3333]♦[/color]♦ [b]yong jun hyung[/b] (beast) ➸ [i]qin yi jie[/i]
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Yi Yuan
ena ♡ le cerf-volant
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 22/08/2013
Citation : tout ce qui est blond, est forcément bieeeeeen con. :3
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Qin Yi Jie ∆   Dim 15 Sep - 22:23

doux jésus.
tu viens de me tuer.
JUNHYUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUNG -faitsagroupie-  
you me -nonpasbed- link after ;; et puis, étudiant en médecine fhrgitghto
j'en oublierais presque le plus important! Welcome & bon courage pour ta fiche!
Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à demander ♥️
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Qin Yi Jie
- i'm just a resident -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 15/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Qin Yi Jie ∆   Dim 15 Sep - 23:38

Zelo bed  Quand tu veux pour un lien!

Et merci beaucoup ♥️ J'hésiterais pas :)
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Yi Qian
myeon ♡ the cap'tain noodle
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 21/08/2013
Citation : act like a leader & think a little.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Qin Yi Jie ∆   Mar 17 Sep - 17:45

amagad. ♥ junhyung. *-* t'as le power toi ~
bienvenue sur le forum et fighting pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Qin Yi Jie
- i'm just a resident -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 15/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Qin Yi Jie ∆   Mer 18 Sep - 11:28

Merciii ♥
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Shao San
- i'm a fake lover -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 11/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Qin Yi Jie ∆   Mer 18 Sep - 11:41

    OMAGAD L'HISTOIRE. -hs-
    Nan sérieux, je kiffe le perso' ** après Jun Hyung bon, j'veux bien en remettre une couche ( askjedfghz  ) mais ça ferait too much.
    WILKOMMEN !
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Qin Yi Jie
- i'm just a resident -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 15/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Qin Yi Jie ∆   Mer 18 Sep - 12:06

Merci beaucouuup ♥
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Nam Keith
chipstoy ♡ the ksos royal
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 22/08/2013
Citation : « sorry, i did it again, i play w. your heart. »
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Qin Yi Jie ∆   Mer 18 Sep - 12:56


bravo, tu es validé!
" tu es désormais un de nos ksos tout pourri. "

mes félicitations jeune petit ching chong tout moche - même si ça parait pas c'est un compliment made in china. tu as rempli avec brio toutes les conditions de l'inscription et tu es donc validé! seulement, tes devoirs envers ton célébrissime et magnifique staff ne s'arrête pas là... je t'invite donc à aller voir ce topic d'explications pour savoir toute les démarches à faire. :3 bonne chance pour la suite sur le forum! n'hésite pas à venir nous voir si jamais tu en as le besoin.
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Contenu sponsorisé

au nom de l'étrange


MessageSujet: Re: Qin Yi Jie ∆   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qin Yi Jie ∆

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- WE DREAM OUT LOUD - :: the dream so real-