AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
- forum fermé -
on continue ici: http://daybreak-rpg.activebb.net

Partagez | .
 

 Just give me a reason, just a little bit's enough [Feat. Xiu Lian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wo de mingzhi shi
Lin Yue You
- i'm just a resident -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 14/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Just give me a reason, just a little bit's enough [Feat. Xiu Lian]   Lun 23 Sep - 20:20


JUST GIVE ME A REASON, JUST A LITTLE BIT'S ENOUGH
Ma main refermée sur la poignée de porte, je restais un moment inerte, les yeux dans le vide, essayant de réfléchir à mes actes, essayant de prendre en considération les conséquences de ce que je risquais de faire. Malheureusement, plus les jours passés, plus les secondes passées, & plus le doute s’immisçait en moi, me rendant particulièrement nerveuse & anxieuse. Pourtant, je n’étais sincèrement pas ce genre de femme qui doutait à chaque fois, je n’avais jamais manqué de confiance pour l’autre, non pas que j’étais crédule, naïve, mais je faisais souvent, trop, confiance aux personnes de mon entourage, je n’avais jamais, ô grand jamais de leurs dires, de leurs comportements. Ma grand-mère m’avait toujours appris à faire confiance aux bonnes personnes, principalement, elle m’avait toujours enseigné que c’était la clé de l’équilibre relationnel entre deux individus & je l’avais toujours écouté, sans jamais, là non plus, douter de ses paroles. De plus, ma grand-mère était une femme sage, qui avait beaucoup plus d’expérience que moi dans le domaine de la vie en général, alors forcément, je ne pouvais que la croire sur parole & j’avais donc grandi avec cette mentalité, de toujours faire confiance à l’autre. Pour le moment & fort heureusement, personne n’avait, semblait-t-il, trahi ma confiance, en tout cas pas les personnes qui comptaient énormément pour moi, pas les personnes en qui j’avais une confiance presque aveugle. Ces personnes avaient toujours été particulièrement loyales avec moi, alors je n’avais aucune raison de me réveiller un matin avec des doutes, surtout quand cela concernait des doutes provenant d’un couple. Je n’étais franchement pas la petite amie qui observait les moindres faits & gestes de son actuel petit ami, je n’étais pas de celles qui fouillaient dans le téléphone pour trouver une quelconque trace de trahison, de tromperie. Chaque fois que je m’étais retrouvée en couple je n’avais jamais agi de manière suspecte, je n’avais jamais montré une once de jalousie, je n’avais jamais questionné mon petit ami sur certaines situations paraissant délicates. Jamais ça ne m’était arrivé. Certes, beaucoup disent qu’il faut une première fois à tout, mais pas à ça, cela transcendait les normes, les valeurs que l’on m’avait inculqué pendant tant d’années. Pour la première fois de ma vie, j’allais franchir les barrières, j’allais dépasser ma limite. Toutefois, depuis quelques jours, cela me persécutait & je ne parvenais pas à dormir paisiblement. Chaque fois que je tentais de penser à quelque chose, mes doutes finissaient par surgir brusquement, telle une douche froide. Pourquoi réagissait-il ainsi depuis quelques jours ? Pourquoi était-il devenu si distant ? Encore & inlassablement les mêmes questions. C’était épuisant, fatiguant & surtout tétanisant. Je n’avais aucune réponse, en tout cas pas depuis aujourd’hui. Il m’en fallait à tout prix. Je savais que rentrer ainsi dans son appartement, sans prévenir, c’était mal. Surtout que j’avais pour habitude de lui signaler chacune de mes venues, comme si j’avais besoin de le faire à chaque fois, c’était devenu un rituel & une marque de respect. Sauf qu’aujourd’hui, je voulais le surprendre, sauf qu’aujourd’hui, je voulais vérifier. Vérifier quoi exactement ? Je n’en savais trop rien, mais j’avais juste besoin de le surprendre, au moins une fois, parce que le doute persistait encore & encore & que je risquais de devenir comme toutes ces femmes qui avaient tendance à espionner leurs compagnons en longueur de journée. Je ne faisais rien de mal aujourd’hui, je rentrais juste chez mon petit ami, rien de plus banal n’est-ce pas ? Sauf qu’aujourd’hui, exceptionnellement, j’avais juste oublié de le prévenir de ma venue. Rien de plus, rien de moins.

Inspirant profondément, je finis par pousser légèrement la porte d’entrée, la main tremblante par la peur de découvrir quelque chose. Rentrant à l’intérieur, j’inspectais rapidement les lieux, détaillant chaque coin & recoin, pour vérifier s’il n’y avait pas un objet étranger ou quoique ce soit pouvant me mettre sur la route de la vérité.
(c) sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Shu Xiu Lian
- i'm a customer -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 08/09/2013
Citation : “ We look up at the same stars, and see such different things.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Just give me a reason, just a little bit's enough [Feat. Xiu Lian]   Mer 2 Oct - 18:56


J'avais besoin d'être seul. Et heureusement pour moi, aujourd'hui je l'étais. Taoxin était sortit, j'étais donc seul. Lui aussi je l'évitais un peu, ou du moins parfois je l'ignorais, bien trop occupé à réfléchir. Cette histoire me torturait l'esprit. Elle occupait toutes mes pensées. Qu'étais-je censé faire ? J'hésitais à en parler à Yueyou, elle était toujours là pour moi quand j'en avais besoin. Mais la situation était assez délicate, comment pourrais-je lui dire qu'en plus de sortir avec elle, j'ai un petit ami. Un mec. Cela empirait encore plus la galère dans laquelle j'étais. Je ne cessais de peser le pour et le contre. Si je lui raconterais tout ça, soit elle me prendrait pas au sérieux, soit elle déciderait de ne plus me revoir. Ce que je comprendrais. Alors le mieux serait de lui cacher tout cela ? Et de vite trouver une solution pour régler toute cette histoire. Étant donné que je ne m'étais jamais intéressé à la location de petit(e)s ami(e)s, je n'y connaissais rien. Je devrais aller voir l'agence et leur demander d'annuler le contrat ? Aish, je me rappelle qu'on m'avait dit qu'un contrat ne pouvait être annulé. J'étais tout simplement dans la merde. Si cela venait à se savoir, je serais foutu. J'appréhendais la réaction de Yueyou encore plus que celle de mes parents. En particuliers de mon père à la limite homophobe. J'ai déjà fréquenté des gars, mais j'ai toujours considéré ça comme un erreur. Alors si ma famille étaient au courant de cette histoire, qu'allait-il me faire ? Me tuer ? À moins que je ne le sois déjà. Depuis quelques jours, je ne foutais plus rien. Je ne voyais plus mes amis, je ne sortais plus et surtout, j'évitais Yueyou. Je me comportais comme un vrai lâche, sachant très bien que je n'arriverais pas à lui mentir. Lui cacher la vérité était-ce si mal que ça ? Peut-être bien que oui vu comment je me tracassais la tête et culpabilisais. Je savais très bien qu'elle n'aurait pas de mal à se rendre compte que quelque chose clochait. Elle me connaissait peut-être un peu trop bien justement. Et ignorer ses appels et messages n'étaient peut-être pas une très bonne idée. J'avais tout de même pu lui envoyer un court message disant que tout allait bien pour ne pas qu'elle s'inquiète.

À peine réveillé, j'étais allé me douché. Même si Tao n'était pas là pour le moment, je n'arrivais pas à réfléchir calmement et me persuader que tout ceci n'est qu'un mauvais rêve. J'étais devenu un vrai mort-vivant, je ne voulais jamais me réveiller et affronter la réalité. Alors que je m'habillais, je restais de longues minutes sans bouger, perdu dans mes pensées, une nouvelle fois. Mais je me réveilla soudainement, j'avais entendu des pas. Était-ce Tao qui était de retour, ou bien était-ce mon imagination ? Je finis de m'habiller et sortit de la salle de bain pour me diriger vers l'entrée de l'appartement. Je m'apprêtais à crier sur l'individu, étant persuadé qu'il s'agissait de Taoxin, mais je me retrouvai bien con en voyant que je m'étais trompé. Je ne m'attendais pas à voir cette personne ici. « Yueyou.. ? » C'était bel et bien Yueyou qui était chez moi. Et dire que j'ai faillit l'appeler Tao. Qu'aurait-elle pensé ? Surpris de la voir ici, j'essayais de paraître calme et naturel pour qu'elle ne se doute de rien et pour qu'elle pense que tout va bien. « Je savais pas que tu allais passé aujourd'hui. » Bizarre, d'habitude elle me prévenait tout le temps de ses visites. Comptait-elle m'engueuler ? Ou alors était-elle simplement passer prendre des nouvelles ? J'espérais que Tao ne rentrerait pas avant longtemps et que je n'aurais pas à inventer des excuses. Je pouvais déjà sentir le silence qui s'installait. « Mh...Tu voulais quelque chose ? » demandais-je -stupidement- pour essayer de faire un peu de conversation. E, espérant qu'elle ne me poserait pas trop de questions auxquelles je ne pourrais pas répondre. En particuliers lorsqu'il s'agissait d'expliquer pourquoi je l'évitais autant.
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Lin Yue You
- i'm just a resident -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 14/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Just give me a reason, just a little bit's enough [Feat. Xiu Lian]   Jeu 3 Oct - 14:51

JUST GIVE ME A REASON, JUST A LITTLE BIT'S ENOUGH
Dès que mon pied avait touché le sol de l’appartement de Lian, j’avais senti une grande vague de culpabilité m’envahir & un sentiment de déception émanant de moi-même. Depuis quand étais-je ce genre de femme qui allait, à l’insu de leur petit ami, dans leur lieu d’habitation pour pouvoir découvrir le centre du problème ? Auparavant, j’aurai ri au nez de ce qui aurait osé dire que j’en étais bel & bien capable, je leur aurai fait comprendre, par milles manières, que c’était tout bonnement impossible & pourtant, aujourd’hui, je réalisais que tout était possible & que je pouvais devenir comme toutes ces autres femmes. A ce moment-là, j’aurai pu reculer, j’aurai pu me raisonner & faire demi-tour, j’aurai pu décider d’abandonner mes recherches, mais je me disais que de toute manière, il était trop tard & que j’étais déjà à l’intérieur. Je ne perdais rien, sauf ma fierté féminine, sauf mes propres valeurs, mais tant pis, j’avais mes raisons, de véritables raisons d’agir de la sorte. Parce que oui, j’étais certaine que Lian me cachait quelque chose, oui j’étais certaine que cela risquait de me blesser profondément, mais qu’importe, Lian était devenu soupçonneux & j’étais certaine que lui-même devait s’en rendre compte. Discrètement donc, je regardais les coins & recoins de son appartement, essayant de trouver le moindre petit indice, quelque chose qui me donnait l’impression que son appartement avait changé ou quelque chose qui pouvait me mettre sur la piste.  Je ne savais pas si Lian était actuellement dans son appartement, mais je ne devais pas prendre le risque d’éveiller son attention s’il était réellement présent. Il fallait que je fasse tut discrètement pour récolter le maximum d’informations. M’avançant vers le salon, je soulevais quelques coussins, en quête d’objets non identifiés, ou quoi que ce soit d’autre. Si je m’attaquais en premier au salon c’était uniquement parce que c’était plus facile d’accès & que surtout, je ne pouvais pas fouiller sa chambre, ni sa salle de bain, s’il était dans son appartement, alors autant commencer par un lieu pratique. Alors que j’étais en train de m’accroupir au sol, pour tenter d’observer le dessous du fauteuil, j’entendis des pas avançant dans la direction où je me trouvais. Surprise, je me relevais subitement, me cognant malencontreusement la tête contre quelque chose & tombais come une andouille sur les fesses. C’est là que Lian apparut. De suite je me mis à paniquer & mes mains commencèrent à trembler par peur d’avoir été surprise sur le fait. Je savais que je ne devais pas avoir honte & que je ne devais pas non plus être terrorisée, mes agissements étaient totalement normaux, sauf que cela ne me ressemblait pas. J’avais vraiment l’impression de trahir mon petit ami, que ce que je faisais, c’était très mal. A ce moment-là, j’aurai souhaité me faire téléporter autre part pour ne pas à me retrouver face à une telle situation.

Me levant difficilement, le visage rouge de honte, je tentais de réfléchir rapidement pour trouver une réponse à sa question & pour ne pas éveiller les soupçons. J’étais vraiment stupide, je ne savais pas pourquoi je n’osais tout simplement pas lui dire que ses réactions ces derniers temps portaient à confusion, que je doutais désormais de lui & que j’avais la vague impression qu’il me mentait, ou pire encore qu’il me cachait quelque chose de grave. Au lieu de faire face à tout ça, je préférais trouver autre chose. Toutefois, sa façon de me parler eut un véritable impact sur moi. Il ne me demandait même pas comment j’allais, il ne semblait pas non plus heureux de ma venue, comme si je venais de le déranger & surtout, il ne venait pas vers moi, comme il avait l’habitude de le faire pour me prendre dans ses bras ou encore pour m’embrasser. C’était comme s’il avait mis une barrière entre lui & moi, comme si une distance s’était installée entre nous. Me pinçant nerveusement la lèvre, je tentais de faire un sourire. « Hum . . .  SURPRISE ! » dis-je d’une voix faussement joyeuse. « Je passais par-là, alors je me suis dit que pour une fois, j’allais te faire la surprise de venir ». D’où peut-être la raison pour laquelle j’étais sous le fauteuil, avais-je envie d’ajouter, mais je préférais me taire, voyant bien que je dérangeais. « Mais je pense que c’était une erreur de ma part » dis-je d’une voix plus tranchante que je ne l’avais voulu.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Shu Xiu Lian
- i'm a customer -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 08/09/2013
Citation : “ We look up at the same stars, and see such different things.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Just give me a reason, just a little bit's enough [Feat. Xiu Lian]   Dim 6 Oct - 18:37


Surpris de la voir ici ou encore nerveux d'avoir faillit faire une gaffe. J'étais figé. Je la regardais simplement, tout en évitant de regarder ses yeux, sachant très bien que cela me ferait encore plus culpabiliser. Je ne me demandais même pas pourquoi elle était assise par terre. Était-elle tombée ? Cherchait-elle quelque chose ? Je ne lui en posais même pas la question, bien trop stressé de voir débarquer Tao ici alors que Yueyou est là. Si cela venait à arriver, je ne sais même pas comment je réagirais et surtout comment je lui expliquerais qu'un homme, qu'elle n'a jamais vu auparavant, vive avec moi. Je ne remarquais pas non plus qu'elle avait l'air mal à l'aise, comme si elle avait été prise en flagrant délit. Elle rougissait. J'eus alors droit à un "surprise" ce qui me laissa réellement... surpris. Elle continua alors en m'expliquant qu'elle était venue me faire une surprise. C'était donc ça ? Elle était simplement venue pour me faire plaisir. Je l'écoutais simplement tout en l'observant, encore étonné de sa visite. Cela faisait quelques jours que je ne l'avais pas vu, elle avait beau me manquer, je n'osais pas aller la voir par peur de devoir lui mentir. Je ne supportais pas les mensonges et encore moins lorsqu'il s'agissait d'en raconter à ma petite amie. N'ayant pas ouvert la bouche, elle continua alors. Sa voix paraissait cette fois-ci plus froide et tranchante. Pensait-elle vraiment qu'elle avait commis une erreur en passant ici ? Quel con. Pourquoi étais-je si distant avec elle ? Comptait-elle partir ? J'étais vraiment trop con. Je voulais pas qu'elle pense ça. Je voulais pas qu'elle parte. Je m'avançais alors vers elle. « Non.. Reste s'il te plait. » dis-je en lui prenant la main. Comment lui faire comprendre que j'étais devenu client de cette agence, qu'elle et moi, n'aimions pas. Cette agence qu'on critiquait parfois en la qualifiant de stupide. Que le véritable amour ne se trouvait pas là-bas. Que les clients ne devaient être que des pigeons. Comment lui expliquer que si je l'évite tant, c'est pour éviter de lui mentir ? J'avais tellement peur de la perdre que je n'avais pas réalisé que je mettais de la distance entre nous. Je la pris alors entre mes bras et la serrais contre moi, comme pour me rassurer qu'elle était bien là et qu'elle ne partait pas. Comme si je cherchais du réconfort. « Excuse-moi, ces derniers temps j'étais un peu stressé... » Je ne voulais pas l'inquiéter. Je ne voulais pas qu'elle doute de moi. Même si je sais très bien qu'en louant un petit ami, c'est comme si je la trompais. « Je suis content que tu sois venue. Tu ne me déranges vraiment pas. » Bizarre. Elle devait sûrement pensé que j'étais bizarre. Mais après tout, je l'ai déjà évité assez longtemps et, ce n'était pas la meilleure chose à faire.  
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Lin Yue You
- i'm just a resident -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 14/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Just give me a reason, just a little bit's enough [Feat. Xiu Lian]   Mar 8 Oct - 14:44

JUST GIVE ME A REASON, JUST A LITTLE BIT'S ENOUGH
Depuis quand est-ce que je me mettais à mentir à Lian ? Depuis quand est-ce que je ne lui disais pas la vérité ? J’étais venue ici dans le but de chercher une réponse à mes questions, d’avoir la vérité & au lieu de ça, je mentais sur la réelle raison de ma venue. Pourquoi n’étais-je pas capable de dire simplement que j’étais venue chez lui, sans le lui dire, pour découvrir ce qu’il cachait, car oui je le suspectais de quelque chose, de quoi je ne savais pas réellement, mais je soupçonnais quelque chose d’anormale. Je devais continuer à instaurer une relation de confiance, entre lui & moi, & justement lui prouver que je lui disais toute la vérité, que je ne lui cachais rien, même quand la situation & la vérité étaient délicates. Je me sentais terriblement stupide & ce sentiment s’intensifia quand Lian s’approcha de moi, me prit la main & me demanda de rester. Je sentis une grande vague de culpabilité me saisir de toute part. Pourquoi est-ce que je lui avais menti ? Je devais rapidement réinstaurer la vérité, mais avant que je ne puisse le faire, avant que je ne puisse prononcer un seul autre mot, il me prit soudainement dans ses bras, me serrant contre lui. Je sentis alors mon cœur s’emballait & s’apaisait aussi. Depuis quand est-ce que le simple fait d’être pris dans ses bras me faisait un tel effet ? Il m’avait certainement manqué plus que ce que j’avais pu l’imaginer. J’avais presque oublié à quel point cette proximité me faisait un bien fou, à quel point j’étais heureuse dans ses bras. Je me sentis très émue & subitement nostalgique. Lian me manquait, vraiment. Toutefois, la magie d’être dans ses bras prit rapidement fin quand il parla du fait qu’il était stressé. Je sentis de nouveau une petite alarme d’alerte résonnait en moi. Je savais qu’il n’était pas le genre d’homme à être stressé pour des broutilles, cela voulait donc bien dire que quelque chose n’allait pas, qu’il me cachait quelque chose. « Moi aussi, je suis contente de te voir » dis-je dans un petit murmure presque inaudible. J’étais vraiment heureuse, mais il y avait toujours quelque chose qui me tracassait. M’écartant de lui doucement, j’inspirais profondément. Je devais lui dire la vérité, je devais lui expliquer pourquoi j’étais ici. Tant pis si cela finissait par une dispute, tant pis si le ton montait, mais je devais lui dire, je devais lâcher toute cette pression, lui dire concrètement le fil de mes pensées. « Écoute Lian . . . en fait je t’ai menti » dis-je en baissant les yeux, honteuse de l’avoir fait. « Je . . . . Je ne veux pas te mentir, alors je préfère te dire la vérité ». J’avais du mal à avouer ma faute, mais je savais qu’il fallait le faire. Je ne savais pas exactement ce que je pouvais dire, comment est-ce que je pouvais lui expliquer la situation. « Je ne suis pas venue chez toi, par surprise, mais dans un autre but bien précis ». Respirant profondément, je réussis enfin à lever mes yeux vers lui. Je voulais voir sa réaction, son expression faciale, juste pour voir si cela allait pouvoir me permettre d’identifier le moindre petit détail suspect. Prenant un air plus dur, fronçant des sourcils, je finis quand même par lâcher le morceau, avec un ton de reproche, un peu. « En fait, j’ai fait exprès de venir sans que tu ne le saches dans l’espoir de découvrir . . . quelque chose ». Oui bon, je n’étais pas encore directe, mais il fallait avancer pas à pas. « Quelque chose que tu me cacherais ! ». Voilà, pas à pas.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Shu Xiu Lian
- i'm a customer -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 08/09/2013
Citation : “ We look up at the same stars, and see such different things.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Just give me a reason, just a little bit's enough [Feat. Xiu Lian]   Lun 28 Oct - 19:31


Pourquoi me comportais-je comme un vrai con ? J'essayais d'être le plus naturel possible pour qu'elle ne se doute pas de tout ce qui passe et pourtant j'avais l'impression que je ne faisais qu'aggraver mon cas. Je lui avais même fait penser que je ne voulais pas de sa présence ici. Ce n'était bien sûr pas le cas. Je ne voulais simplement pas avoir à lui raconter n'importe quoi. Je n'avais pas l'habitude de lui mentir. Les seules fois où j'ai pu lui cacher quelque chose étaient lorsque je voulais la surprendre. Mais cette fois-ci, ce fut elle qui me surpris en venant à l'improviste. Sentant que j'avais crée une distance entre nous, je m'étais approché d'elle pour la prendre dans mes bras. L'avoir près de moi était si rassurant mais aussi si culpabilisant. Je me sentais coupable de devoir lui cacher la vérité mais je n'étais toujours pas résolu à lui avouer que l'on m'avait attribué un faux petit ami. Je me torturais à nouveau l'esprit. Il ne fallait pas. Les murmures de Yueyou me firent oublier toutes ces pensées ; elle aussi était heureuse de me voir. Un léger sourire étira mes lèvres. Elle m'avait vraiment manqué. Pourtant, elle se libéra doucement de mes bras ce qui me laissa assez surpris. Elle semblait avoir quelque chose à dire. Elle m'avoua alors qu'elle m'avait menti et qu'elle était là pour une toute autre raison. Je la regardais un peu surpris, me demandant bien ce qu'elle avait derrière la tête. Avait-elle déjà tout découvert ? Ou bien avais-je fait quelque chose de mal - mis à part louer un petit ami ? Yueyou semblait hésitante. Je m'apprêtais à lui demander ce qui n'allait pas lorsqu'elle leva enfin les yeux et planta son regard dans le mien. Elle était sérieuse et semblait même en colère. Elle m'expliqua alors la raison de sa visite. Elle était persuadée que je lui cachais quelque chose. Merde. Ça n'annonçait rien de bon. Je me mordis doucement la lèvre inférieur, réfléchissant à ce que je devais lui dire ou non. J'hésitais. La fuyant un peu des yeux. Ouvrant enfin la bouche, je faillis lui dire la vérité. Mais je me rappelai que je risquais de la perdre si je lui racontais tout ça. Pire, elle pourrait même penser que je lui racontais n'importe quoi. Je décidais alors de lui cacher la vérité, persuadé que je pourrais régler cette histoire assez rapidement. Peut-être que j'en espérais un peu trop, mais pour le moment je ne voulais pas tout gâcher. J'étais encore sous le choc, je n'arrivais pas à m'habituer à mon nouveau "colocataire" et si je me mettais à lui raconter tout ça, je finirais sûrement par paniquer moi-même. « Je.. Je te cache rien d'important, Yueyou... »  Je venais de lui mentir. J'étais vraiment pas fière de moi. Bien sûr, je savais que cela ne lui suffirait pas, elle voudrait certainement des explications. « C'est juste que j'avais besoin d'être seul un moment, pour mieux réfléchir. Tu sais bien que les histoires familiales me stressent toujours... » Mon dieu, que je mentais mal. Excuse pourri. Sur le moment j'ai rien trouvé de mieux, à vrai dire, j'étais en train de paniqué intérieurement. Mais je savais bien que Yue comprendrait peut-être mieux si je lui parlais de ma famille. Je lui en avais déjà parlé, chaque fois que mes parents me foutaient la pression. Yueyou faisait parti des rares personnes à savoir que je venais d'un milieu aisé et que je ne souhaitais pas que cela se sache. « Excuse-moi si je t'ai inquiété. » Cette fois-ci j'étais sincère. « Tu n'as pas à t'en faire. » dis-je en la regardant dans les yeux. Je voulais qu'elle me crois, même si je n'arrivais à me croire moi-même.  
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Contenu sponsorisé

au nom de l'étrange


MessageSujet: Re: Just give me a reason, just a little bit's enough [Feat. Xiu Lian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Just give me a reason, just a little bit's enough [Feat. Xiu Lian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- WE DREAM OUT LOUD - :: résidences :: Shu Xiu Lian-