AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
- forum fermé -
on continue ici: http://daybreak-rpg.activebb.net

Partagez | .
 

 Un coup du destin ... feat Yue You

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wo de mingzhi shi
Nagakura Takeuchi
- i'm a fake lover -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 10/09/2013
Citation : 「 Je vais rapidement devenir un adulte et pouvoir protéger tout le monde. Ma mère, mes amis, et toi. Correctement cette fois-ci. 」
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Un coup du destin ... feat Yue You   Jeu 26 Sep - 19:34


« That's where my memory always end. »
un coup du destin ...


Quelle personne aime se rendre dans un hôpital ?? Autant dire que ce n'était pas le lieu de prédilection de Take, & il n'était probablement  pas le seul dans ce cas-là ... Il avait encore le temps, son rendez-vous était en début d'après-midi, ce qui lui laissait une bonne partie de la matinée à trouver le courage de s'y rendre ... Mieux il retournait dans ce genre d'endroit, mieux il se portait. De mauvais souvenirs faisaient généralement surface en ces lieux. Combien de fois s'y était-il rendu pour accompagner sa mère ? Ou pour aller la vir le soir où elle les avait quitté, sa soeur & lui ... De durs moments qu'il préférerait oublier, ce qui était impossible ...

Il sortit de chez lui plus tôt que prévu, préférant arriver à l'heure à son rendez-vous. Il prit alors la tramway afin d'arriver au dit quartier qu'il devait rejoindre, avant d'errer dans les rues quelques instants. Prendre l'air lui ferait du bien avant de se rendre dans ce lieu qui le faisait angoisser. Il pourrait néanmoins décompresser le soir, au bar, à servir ses clients. Mettre de côté ses soucis au boulot était sa priorité. Il regarda les panneaux, qui indiquait sans cesse des directions différents, dont l’hôpital ... Au moins, il était dans la bonne direction.

Deux grandes baies vitrées s'ouvrirent devant lui, le laissant ainsi pénétrer dans ce lieu qui n'annonçait rien de bon. Il se présenta à l'accueil, afin de savoir où se diriger. Il alla faire les payer requis au bureau d'admission, que de mauvais souvenirs ... Il ne se voyait pas rester une minute de plus ici, sauf qu'il savait que cela inquiéterai sa sœur. Quatrième étage ... Les escaliers ?? Très peu pour lui. Autant profiter d'avoir des ascenseurs à disposition pour se laisser un peu porter.

Il arriva alors dans le couloir des ascenseurs, avant de voir l'une des portes ouvertes.  « ▬ Attendez !! » Dit-il à l'intention de la ou des personnes présentes dans ce dernier afin de ne pas attendre que les autres daignent redescendre. Mais les portes se refermaient déjà. Il fit quelques pas pressés avant d'atteindre la porte et d'y glisser la main pour bloquer les portes juste avant qu'elles se ferment totalement. Elles se rouvrir alors totalement, laissant place libre dans l'ascenseur, puisque seule une jeune femme s'y trouvait ... & pas n'importe laquelle.  Yue You. Sa meilleure amie. Du moins pouvait-il encore la considérer comme telle ? Elle qui ne lui avait plus donner signe de vie depuis quelques semaines, qui n'était plus venu le voir au bar où il travaillait comme elle le faisait chaque fois ? Il aurait préféré se retrouver seul, ce qui lui éviterait toutes ces questions.



CODE PANDORA
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Lin Yue You
- i'm just a resident -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 14/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un coup du destin ... feat Yue You   Ven 27 Sep - 17:51


Հ Un coup du destin ...
Regardant mon petit doigt plusieurs fois, essayant de le placer sous une lampe plutôt forte, je grimaçais, nerveusement, essayant de comprendre la raison de ce satané gonflement. Je ne savais pas pourquoi mais depuis une semaine mon doigt était devenu tout dur & gonflé. En allant chez le médecin, il y avait deux jours, il avait examiné mon doigt en me précisant que cela devait juste être une piqure de bête, d’insecte ou de je ne sais pas quoi encore & que ce n’était rien de grave, que d’ici deux jours cela allait, miraculeusement, passer. Il m’avait ainsi prescrit deux crèmes, assez fortes, qui étaient censées faire effet & rendre mon doigt plus normal, sauf que ce satané médecin semblait s’être trompé puisque mon doigt était toujours aussi gonflé. Certes, il avait perdu de l’ampleur. Il était beaucoup moins gros que le jour où je m’étais ramenée chez le médecin, mais quand même, il était toujours assez gonflé, ce qui m’inquiétait réellement. J’avais peur de devoir amputer mon doigt & juste à y penser, j’avais des frissons dans le dos. Qu’importe, je préférais garder mon doigt enflé que de ne le plus voir, c’était juste horrible & je savais que je n’allais pas supporter la chirurgie, surtout que je détestais réellement les hôpitaux, & ce, depuis toute petite. A vrai dire, depuis que ma mère était morte, à cause d’un cancer, je n’avais plus jamais remis mes pieds à l’hôpital. Je savais que j’étais capable de tomber très malade juste à cause du fait d’être dans un tel lieu. Mais là, malheureusement, il semblait que je n’avais pas vraiment le choix, je devais m’y rendre pour examiner de plus près ce foutu doigt, au cas où & surtout parce que je n’avais pas pleinement confiance en mon médecin.

La gorgée nouée, le regard au sol, je tentais d’avancer, prudemment, dans cet hôpital qui me terrifiait. Certains souvenirs revenaient à la surface, telle une douche froide. Je fonçais rapidement vers l’ascenseur pour pouvoir être dans un lieu clos & surtout, pour ne pas voir ces murs blancs & sentir cette odeur persistante de mort. Je me sentis immédiatement mieux quand je pus respirer l’air compressé de l’ascenseur. Ça faisait du bien de ne plus me sentir à l’intérieur dans tel bâtiment, même si ce n’était qu’un banal ascenseur. Appuyant sur le bouton, alors qu’il s’apprêtait à partir, une personne bloqua l’ascenseur à la dernière minute, empêchant celui-ci de démarrer. Grognant un peu, je tentais d’appuyer sur le bouton pour permettre à cet individu d’entrer dans l’ascenseur. Mais quelle ne fut pas mon erreur ! L’individu en question, qui venait tout juste d’entrer dans l’ascenseur, je ne le connaissais que trop bien. « Takeuchi ! » m’exclamais-je sans pouvoir me retenir. J’eus un pincement au cœur de le voir aujourd’hui, ici, comme par hasard. Je sentis tout un flux de sentiments contradictoires me prendre de par & d’autre de mon esprit, me laissant un goût amer dans la bouche. Je détournais rapidement le regard, mal à l’aise. Pourquoi avait-il fallu que je sois dans le même ascenseur que mon meilleur ami, que celui que j’évitais depuis quelques temps & qui ne connaissait pas encore la raison de ma fuite. « Tu montes à quel étage ? » dis-je en essayant d’être détachée, mais un certain trouble se faisait quand même entendre dans l’intonation de ma voix.  




code par ARCHITECTURE


Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Nagakura Takeuchi
- i'm a fake lover -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 10/09/2013
Citation : 「 Je vais rapidement devenir un adulte et pouvoir protéger tout le monde. Ma mère, mes amis, et toi. Correctement cette fois-ci. 」
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un coup du destin ... feat Yue You   Mar 8 Oct - 19:48


« That's where my memory always end. »
un coup du destin ...


Alors qu'il venait de pénétrer dans l'ascenseur, malgré le fait qu'il avait beaucoup de questions à lui poser, une part de lui-même aurait voulu quitter cet endroit pour ne pas à avoir à perdre son sang-froid & prononcer des paroles blessantes. Mais c'était trop tard. Quoi de pire qu'un ascenseur, un lieu clos, & se retrouver avec une amie qui ne vous donnait plus aucun signe de vie du jour au lendemain ?! Elle fut tout aussi étonnée que lui apparemment.  « ▬ Takeuchi ! »  Il osa alors lui porter son intention, sans même répondre, avant de se poser contre la paroi en métal du lieu clos.   « ▬ Tu montes à quel étage ? » Le malaise était dans tout les cas bien présent entre les deux jeunes gens, tout cela s'entendait dans l'intonation de sa voix.

« ▬ Au sixième, merci. » Froid & distant. Ce fut ce que son timbre de voix dégagea. Comment réagir autrement de toute façon ? Il devait lui parler comme si de rien n'était ?? Non il n'en avait pas envie, pas avant d'avoir tiré les choses au clair. Tant de questions se bousculaient dans sa tête, notamment celle de sa présence ici. Venait-elle rendre visite à quelqu'un ? Était-elle malade ??

FLASH BACK

Take s'était rendu au chevet de sa sœur, qui se trouvait à l’hôpital auprès de leur mère. Il avait alors rejoint la chaise à côté de Yumi. Il savait au fond de lui que les heures étaient comptées afin de dire à sa mère ce qu'il ressentait. Il savait qu'elle l'entendrait malgré son état.  « ▬ Eh maman ... Je me sens mal de dire ça maintenant, mais n'es-tu pas la pire ? Te morfondre parce que notre père t'a quitté ? Nous n'étions rien pour toi ? Ou est-ce parce qu'il n'y avait pas assez d'amour ? Plutôt que de nous aimer, tu voulais qu'on t'aime, pas vrai ? Parce que tu es égoïste dans ce sens. » Des paroles dures, mais il n'avait jamais véritablement comprit comment sa mère avait pu s'accrocher à un homme comme ça. Ses enfants ne lui avaient donc rien apportés ?  « ▬ Pardonnes-nous. Pardonnes-nous, s'il te plait.  Je suis désolé ... De ne pas être en mesure de te rendre heureuse. » A ces paroles, il approcha sa main de celle de sa mère, qui reposait sur le drap blanc, il fut alors surprit de voir ses doigts seraient les siens ... Avait-elle entendu ce qu'il avait dit ? Lui pardonnait-elle ce qu'il avait pu faire ?

Se fut durant cette même nuit qu'elle quitta ce monde. L'incompréhension totale. Elle qui lui avait pourtant serrer la main. « ▬ Ils ont dit que ce n'était qu'une contraction musculaire. Le médecin a dit que c'était fréquent, de serrer la main.. » Voilà ce que les médecins avait dit à sa sœur ... Le plus dur allait donc venir ...

PRESENT DAY

Take releva la tête. Ses pensées envers sa mère ne lui avait pas prise quelques secondes. La revoir tantôt souriante, tantôt d'une tristesse infinie. Il releva alors la tête vers Yue You.  « ▬ Pourquoi est-ce que tu ... » Il ne termina pas sa phrase, couper par une secousse que venait de faire cet ascenseur. Il s'arrêta net, ayant manquer de perdre l'équilibre, ne se tenant pas à la rambarde. Il ne manquait plus que ça ... Une panne d'ascenseur ? Ca ne pouvait pas mieux tomber vu les circonstances pesantes entres ces 4 murs ... « ▬ Est-ce que tout vas bien ? » Demanda-t-il à l'égard de Yue You. Il s'approcha alors de cette dernière, afin de pouvoir appuyer sur le bouton marqué d'une petite cloche, en qu'à de problème ... Il avait beau appuyer, personne ne répondait pour le moment ... Il tapa alors brutalement sur la série de chiffre, lâchant un juron. Il n'avait pas que ça à faire. Malheureusement si personne ne leur répondait, il ne risquait pas de sortir de la rapidement.



CODE PANDORA
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Lin Yue You
- i'm just a resident -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 14/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un coup du destin ... feat Yue You   Jeu 10 Oct - 8:40


Հ Un coup du destin ...
Pourquoi dans un lieu comme l’hôpital, fallait-il que je tombe sur la seule personne que je ne voulais pas voir, enfin, que je ne pouvais pas voir, pas en ce moment en tout cas. Pourquoi le destin était-il si vicieux avec moi ? Je ne savais pas quoi lui dire, c’était trop brutal comme rencontre, trop imprévue. Je ne pouvais pas rester naturelle, tout comme je ne pouvais pas lui faire comprendre, encore une fois, que je le fuyais. Je me sentais terriblement désolée pour lui, de le fuir ainsi, sans lui donner la moindre explication, mais j’avais l’intime sentiment que c’était mieux ainsi, pour lui comme pour moi. Il fallait que je clarifie certaines choses, dans ma tête, avant de lui expliquer la situation. J’avais peur d’être violente dans mes mots, mais à la fois, j’avais peur d’ouvrir certaines de ses cicatrices. J’étais face à un dilemme difficile à résoudre & me retrouver subitement face à lui, dans un ascenseur, aussi petit qu’une boîte de conserve, c’était une véritable torture. Takeuchi était mon meilleur ami & même si je le fuyais, même s’il m’avait indirectement fait du mal, je ne pouvais pas lui retirer un tel titre. Il restait celui en qui j’avais le plus confiance, celui pour qui j’étais prête à tout donner, celui qui comptait énormément à mes yeux. Certes, les choses avaient changé, mais mon amitié, au fond de moi, restait intacte, malgré ma rancœur, & mon amertume. Détournant le regard, concentrant mon attention sur mes pieds, j’appuyais sur les boutons de l’ascenseur, attendant que celui-ci démarre rapidement. Je n’avais qu’une envie, sortir rapidement de cet ascenseur & ne plus croiser son chemin, par pur hasard. Je me sentais compressée, nerveuse, intimidée, mal à l’aise. C’était vraiment dur d’être dans le même ascenseur que lui. & alors qu’il s’apprêtait à me dire quelque chose, pour mon plus grand malheur, l’ascenseur s’arrêta brusquement, la chance se retrouvant contre moi. « Oh merde ! Il se passe quoi là ? » Ne pus-je m’empêcher de sortir alors que Takeuchi appuyait plusieurs fois sur le bouton d’appel d’urgence. L’ascenseur n’était quand même pas tombé en panne ? Je ne me retrouvais quand même pas seule, dans cet ascenseur, avec Takeuchi ? Celui que je voulais éviter le plus possible ? « Oh Non . . . non . . . . Non & non » dis-je subitement paniquée. « Ça ne va pas, ça ne va vraiment pas là, je ne peux pas rester enfermer dans cet ascenseur, ce n’est pas possible ». Commençant à faire des cercles, je n’avais même pas entendu la question de Takeuchi. Je ne me sentais vraiment pas bien & je n’aimais pas le fait d’être enfermée ici, & ce, pour deux raisons, premièrement, j’avais peur de devoir parler à Takeuchi & de lui révéler malencontreusement la vérité sur ma fuite de ces derniers temps & deuxièmement, j’avais peur, peur parce que cet ascenseur avait arrêté de fonctionner, peur parce que personne ne semblait pouvoir nous aider, peur de la mort, peur de mourir ici, hors, j’avais la phobie de tout ce qui pouvait me rappeler la mort. Inspirant profondément, je me mis contre la paroi de l’ascenseur & lançais un regard à Takeuchi. « On est coincé ici ? Tous les deux ? C’est ça ? On a aucun moyen de sortie c’est ça ? ». Je ne savais pas pourquoi je m’étais mise à lui parler, mais d’un côté, j’étais enfermée avec lui & j’étais nerveuse & il était mon meilleur ami. Ah vraiment, je n’étais pas chanceuse, mais alors là, pas du tout.


code par ARCHITECTURE


Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Contenu sponsorisé

au nom de l'étrange


MessageSujet: Re: Un coup du destin ... feat Yue You   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un coup du destin ... feat Yue You

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- WE DREAM OUT LOUD - :: bâtiments administratifs-