AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
- forum fermé -
on continue ici: http://daybreak-rpg.activebb.net

Partagez | .
 

 WU YUE XIN (+) you're like me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wo de mingzhi shi
Wu Lin Long
chipstoy ♡ the ksos royal
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 29/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Dim 29 Sep - 21:19

you are really like me
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.




Il sortait toujours le samedi pour aller rendre visite à papa-maman. Il y allait toujours, avec le sourire le plus heureux du monde. Même si il avait été très mal nourris, il adorait ses parents. Et en plus de ça, le taudis familial lui rappelait des souvenirs. Alors il y était allé ce samedi, avec un sourire béat. Et il y était ressorti avec le même sourire. Il salua rapidement ses parents de la main droite, se baissant légèrement, puis il tourna les talons, commençant alors à marcher sur les cailloux de la petite allée, qui menait à une rangée de buissons. Il passa entre deux buissons et arqua un sourcil. Il venait de voir quelqu'un. Quelqu'un d'adossé. Quelqu'un qui semblait observer. Il plissa légèrement ses sourcils, penchant la tête sur le côté.

Qui était-il ?

Il s'avança doucement vers lui, intrigué. Sa curiosité prenait le dessus. Qui sait, c'était peut-être un violeur ? Un voleur ? Un tueur ? Tant pis. Il finirait en brochettes, mais il saurait qui était cette personne. Il s'approcha alors jusqu'à arriver à côté de lui. Il prit exactement la même position que lui, tentant de voir ce que l'étranger cherchait à voir. Il ne l'avait vraiment pas regardé, il avait juste vu son dos. Alors il se décida à tourner la tête.

Surprise.

Son redouté jumeau. Il lui ressemblait traits pour traits, cet étranger. Le même nez, la même peau - voire peut-être un peu plus foncée -, les mêmes yeux, les mêmes sourcils, les mêmes lèvres, les mêmes joues. Il croyait rêver. Sa haine était là. Ce qu'il détestait le plus au monde était en face de lui. Ce qui le rendait jaloux depuis sa naissance, était là, là, juste là, juste à côté de lui. Il restait bouche bée. « J ... Jumeau. » Et c'était le seul truc qu'il pouvait prononcer.


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Yue Xin
kimy ♡
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 06/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Mer 2 Oct - 8:12



YOU'RE LIKE ME ? [linyue]

T'es quoi ? Un clone !? ... ▬

On était samedi après-midi... Je portai des lunettes de soleil noires, et étais entièrement habillé de la même couleur. Je ne voulais pas me faire repérer. Après plusieurs mois, je ne voulais pas me faire repérer... Pas maintenant. Non. Il était trop tôt. J'observai alors la pauvre demeure comme je le fais au moins une fois par semaine et me posai énormément de question. Est-ce que, après m'avoir abandonné, ils avaient décidé d'avoir d'autres enfants ? Et si j'avais un frère ? Ou même une sœur ? J'étais vraiment curieux de savoir ça. J'ai vécu dix-huit ans de ma vie, ignorant que j'avais été adopté... J'étais ─ et je le suis toujours d'ailleurs ─ tellement en colère. Furieux qu'on m'ait caché une chose aussi importante que ça. Je me suis senti limite trahie par ce que je considérai comme MA famille biologique. Enfin bref. À trop vouloir penser... Adossé contre le mur, caché derrière mes lunettes, je m'étais assoupi.

« J ... Jumeau. »

Je me réveillai, sursautant légèrement. Avais-je rêvé ou alors venais-je d'entendre ma propre voix sortir de nul par. J'ouvris alors les yeux, sentant un regard peser sur moi et, du coin de l'oeil, j'aperçus une silhouette. « Jumeau » ? C'était lui qui venait de dire ça ? C'était lui qui avait la même voix que moi ? Je fronçai les sourcils, plus que surpris et tournai ma tête vers cette personne... Au moment où je posais mes yeux dessus, je laissai tomber mon dossier au sol, les yeux aussi gros que ceux de Yi Qian. Bon Dieu... J'avais l'impression de rêver... On était où là !? C'était qui ce clone !? Pourquoi est-ce je n'étais pas au courant de son existence !? Je déglutissais difficilement et ouvris la bouche pour parler, la voix tremblotante.

« Q...qui êtes-v..vous !? Un clone ? »

J'étais idiot ou quoi !? La réponse était tellement évidente mais... je n'arrivai pas à me faire à cette idée... Pourquoi !? Pourquoi dans de secret dans une vie ? Je ne pouvais même pas dire si surpris ou même... heureux ou bien... en colère... Il y avait tant de sentiments en moi à ce moment-là...

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Lin Long
chipstoy ♡ the ksos royal
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 29/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Mer 2 Oct - 11:31

you are really like me
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.




Il clignait plusieurs fois des yeux en regardant celui qui était en face de lui. Il le fixait, pas droit dans les yeux. Il ne s'y risquait pas, il avait peur, en fait. Il ne savait pas comment était son jumeau, il ne savait même pas qu'il était vivant jusque là. Il ne savait rien, rien du tout, juste qu'il avait existé. Il pencha légèrement sa tête sur le côté, clignant encore des yeux. Il fronça légèrement les sourcils lorsqu'il se mit à lui parler. Sa voix était la même. Il n'aimait pas ça. Il en avait des frissons. Il recula légèrement, passant ses mains sur ses bras, tentant de faire partir les frissons qui traversaient tout son dos. Il se rendit finalement compte que quelque chose était tombé à terre, plus tôt. Son regard le suivait, et il voyait une sorte de dossier. Il arqua un sourcil, en s'accroupissant. Il le saisit et le détailla, avant de se relever, pour le garder dans ses mains. « Je pensais que t'étais mort. Je savais même pas que t'étais vivant ... non, je suis pas un clone. » Si il parlait avec autant d'assurance, c'est que sa haine refaisait lentement surface.

Des questions qu'il avait toujours voulu lui poser remontaient doucement aussi. Son regard était légèrement froid. Lui qui était si gentil, si doux et si social d'habitude .. Il soupira et pointa du doigt la maison dont il sortait. « Tu vois, cette bicoque, toute moche, toute pauvre ? C'est là où t'aurais du vivre. » Il voulait tout lui dire, exploser, lui faire regretter ce qu'il n'avait sans doute pas voulu. « Je peux savoir ce que tu fiches ici ? Espion ? Ne te montre pas devant papa et maman, ils ont déjà peiné à me garder en vie, c'est pas pour voir ta sale tronche. » Il n'aimait pas être aussi vulgaire, aussi méchant, mais pour lui - et uniquement de son point de vue -, il avait tout mérité.


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Yue Xin
kimy ♡
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 06/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Mer 2 Oct - 14:31



YOU'RE LIKE ME ? [linyue]

Sinon, t'es qui !? ... ▬

« Q...qui êtes-v..vous !? Un clone ? »

Les battements de mon cœur avaient subitement accéléré. Je venais d'avoir un énorme choc. En fait non. Il n'y avait même pas du mot pour décrire mon état mental actuel. Comment avait-on pu me gâcher le fait que j'avais un ... un jumeau ? Pourquoi !? Bientôt huit ans où je vivais sans mes soi-disant « parents » et bientôt deux ans que j'avais appris par moi-même que j'avais été adopté. J'observai chaque partie de son corps... Je me demandai comment il avait vécu... Même, au vu de la façade de l'habitation du « nos » parents, j'étais jaloux... Au moins, il n'avait pas eu à se démerder pour vivre sans « parents ».
Il avait reculé en se frottant les bras... J'avais l'impression de sentir ses bras sur les miens... Il n'y avait donc aucun doute... Nous étions vraiment jumeaux. Je baissai les yeux, me rendant compte que mon dossier était tombé par terre... Alors que j'allai m'abaisser pour le ramasser... le jeune garçon le fit à ma place.

« Je pensais que t'étais mort. Je savais même pas que t'étais vivant ... non, je suis pas un clone. »

Que j'étais mort ... J'avais failli mourir... il y a plus de sept ans... Est-ce qu'il le savait ça au moins ? Est-ce qu'il savait à quel point vivre sans parents a été dur pour moi ? J'essayai de contenir mes émotions et mes larmes en serrant le poing. Mon visage était en quelque sorte devenu sombre. Je revoyais cette scène... Je fermai les yeux et secouai vivement la tête comme pour faire partir ces images douloureuses de ma tête.
Mon « frère » avait pointé la maison où nos parents habitaient... Je la regardai alors... Le visage ne montrant aucune expression...

« Tu vois, cette bicoque, tou dete moche, toute pauvre ? C'est là où t'aurais du vivre. Je peux savoir ce que tu fiches ici ? Espion ? Ne te montre pasvant papa et maman, ils ont déjà peiné à me garder en vie, c'est pas pour voir ta sale tronche. »

Parce qu'il pensait que je n'étais pas au courant de ça ? Du fait que j'aurais du vivre ici ? Je serrai mon poing fortement avec de m'approcher de lui et de le coller contre le mur, un avant-bras contre son torse et l'autre posé contre sa hanche après avoir enlevé et rangé mes lunettes pour pouvoir planter mon regard dans le sien, mon visage bien trop proche du sien. Je lui parlai alors aussi sèchement que je le pouvais.

« Ce que je fiche ici !? Tu me demandes ce que je fiches ici !? Écoutes. Je ne savais même pas que tu existais... On ne m'a jamais rien dit. Jamais. On m'a menti pendant toute ma vie. J'ai perdu mes « parents » à douze ans... J'ai dû me démerder tout seul ! Puis quoi ? Pendant six ans, après leur mort, j'ai toujours ignoré ton existence et, je n'ai appris que l'année dernière qu'on m'avait adopté.. Tu crois que ça fait quoi de découvrir ça soi-même.. en fouillant dans des dossiers et autres ? Ça fait mal. Très mal de découvrir que toute ma vie n'a été que mensonge. Tu penses que ça m'a fait quoi de vivre pendant six ans à se faire traiter d'orphelin et de découvrir qu'au final je ne l'étais pas !? Franchement, tu sais quoi !? J'aurai tellement aimé être à ta place... Pouvoir vivre dans une vraie famille... sans aucun mensonge... Et puis quoi !? Qu'est-ce que tu me dirais si je te disais que « tata » est décédée !? Hein !? Tu ferais quoi ? Même « maman » n'est pas au courant que sa sœur soit morte... Et je suppose que toi, ne savait pas que tu ─ ou plutôt on ─ avais une tante, n'est-ce pas !? Sérieusement, cette famille est bourrée de mensonges... »

Plus je parlai et plus ma voix tremblait... Il n'avait pas été le seul à souffrir.. Loin de là. Je rapprochai mon corps du sien et nichai ma tête dans son cou, attrapant son linge entre mes doigts, la main tremblante.
Et puis, j'y pensai... Je ne connaissais même pas son prénom...

« Laisses-moi au moins les voir une fois... S'il te plaît... Laisses-moi vous aider... Et puis... Je ne sais même pas comment tu t'appelles alors que toi, tu dois sûrement connaître le mien...»

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Lin Long
chipstoy ♡ the ksos royal
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 29/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Mer 2 Oct - 15:37



you're really like me . ▬

Un autre soupir quand il terminait sa phrase, disant que l'autre ferait mieux de se casser ailleurs, qu'il ne le voulait pas ici. Il inspirait grandement en descendant ses yeux vers le dossier qu'il avait ramassé. Ce type devait être fou, très fou. Pour faire un dossier sur sa famille, tout de même. Ah, mais, n'espérez pas que Lin Long prenne l'autre pour son frère. Non. Il était "juste" son jumeau. Il ne le mettrait pas dans sa famille. Non. Il ne voulait pas l'avoir comme frère. Car quand il le regardait - enfin son corps, vu qu'il avait les yeux cachés par ses lunettes -, il était jaloux. Il semblait assez bien en forme, alors que lui, Lin Long, il peinait à reprendre du poids. Il était à la limite. L'autre devait être bien foutu, alors que lui, on voyait ses os. Voilà qu'il voulait découper sa tête et placer la sienne à la place. Il grimaçait légèrement en se voyant faire ça mentalement. Il n'était pas comme ça d'habitude, il n'aimait pas ça, il détestait ça, mais merde, l'autre le cherchait, pour de vrai. Il soupirait une nouvelle fois, relevant légèrement les yeux. Ce qu'il vit ne lui plu guère. Les poings serrés, et il voyait qu'il se rapprochait de lui. Mauvais. Très mauvais, même. Il n'aurait pas du dire ce qu'il pensait, il aurait du faire l'hypocrite, seulement, il n'aimait pas faire ça. Alors il recula d'un pas, puis de deux, avant de se retrouver collé contre le mur. Sa tête toujours baissée, il se rendit rapidement compte que l'autre le tenait fermement. Sentant quelque chose au niveau de sa hanche, et de sa clavicule, il ne bougea pas. Il avait peur de finir étouffé, il était trop jeune pour mourir. Il releva alors la tête pour affronter le regard de son double. Second "choque" quand il se rendit compte qu'il avait son visage  horriblement près du sien, et que, par ailleurs, il avait retiré ses lunettes.

Il se colla plus de lui-même contre le mur quand l'autre se mit à lui hurler dessus. Enfin, c'était .. presque hurler. Il fermait les yeux, tentant de se concentrer sur ce qu'il lui racontait, soupirant à certains moments. Il tentait de se concentrer pour enregistrer tout ce qu'il lui disait. Mais c'était dur. Il parlait trop rapidement. Tout ce qu'il retenait, c'est qu'il se plaignait. Il arquait légèrement son sourcil droit. Pourquoi il se plaignait ? Lui, il avait vécu dans l'ignorance, et il aurait même pu continuer de vivre dans l'ignorance, si il n'était pas un gros fouineur. Il se retenait de lui lancer ça dans la gueule, mais il parlait toujours. Il parlait trop, il parlait beaucoup trop, il n'arrivait pas à se concentrer sur tout ce qu'il disait. C'était trop compliqué, il ne pigeait rien, ou du moins, il peinait. Donc. Si il avait bien compris. Le garçon qui était en face de lui et qui lui ressemblait traits pour traits, était adopté par "leur" tante, qui est décédée il y'a .. six ans ? Quelque chose comme ça. Qu'il a du se débrouiller pour vivre, encore quelque chose comme ça .. Quant à la famille bourrée de mensonge, il avait envie de rire. Ce n'était que de son côté. Lui, il avait toujours tout su. Du moins, il avait toujours su que la chose qui l'agressait existait.

Cependant, Lin Long restait comme figé. Il était tout de même légèrement choqué. Alors il restait figé. Puis aussi, il avait une de ces envies de lui foutre un truc dans la gueule. Alors il devait se retenir, avant de faire des bêtises. Pourtant, quand il sentait le corps de l'autre se rapprocher du sien, et son souffle dans son cou, il se réveilla doucement. Le pire, c'était en sentant sa main sur ce qu'il portait. Il grimaçait. Il n'avait pas eu le temps de faire le moindre geste que l'autre recommençait à parler. Il grogna en entendant "aider". Aider ? Non, jamais. Jamais. C'était SES parents, et même, ils n'avaient pas besoin d'aide. Ils n'en avaient pas besoin. Il ricana doucement en l'entendant terminer. Il ne savait rien sur l'autre. Rien du tout. « Je ne veux pas connaître le tien, alors tu n'as pas à te souvenir du mien, mais c'est Lin Long. » Il racla sa gorge. Il soupira, et bougea son épaule pour le déloger de son cou. « Tu sais rien de moi non plus. Tu sais ce que j'ai eu, moi ? Tu le sais au moins ? Tu sais rien du tout ! Je suis sûr que t'étais bien nourri, que tu mangeais à ta faim ! T'avais tout ce que tu voulais, non ? Ah, et t'es allé à l'école au bon âge, non ? » Il mordait sa lèvre, se retenant d'exploser. Il allait enfin pouvoir lui dire tout ce que lui a eu, et  ce que l'autre n'a pas eu.  Il allait pouvoir se plaindre. « Je mangeais presque jamais, j'avais la peau sur les os, limite qu'on pouvait me briser en me prenant dans ses bras ! Et même, jamais on m'a pris dans ses bras, jamais ! Papa, maman, tu penses qu'ils me prenaient dans leurs bras ? Qu'ils me traitaient bien ? Jamais ! Pour eux je n'étais qu'un fardeau ! J'ai commencé à apprendre à douze ans, avant, j'étais un gros illettré ! Ah, et tu sais quoi ? Personne m'aimait ! Personne ! J'avais aucun amis, pas un, pas un seul ! J'étais toujours tout seul, et on m'a déjà tabassé ! Alors fous-toi tes parents morts dans le cul, je m'en fiche totalement ! Les miens sont toujours en vie, et les miens sont les miens, je te les donnerai jamais ! T'avais qu'à pas fouiner, t'avais qu'à t'en foutre, c'est pas compliqué ? » Il était à bout de souffle. Il soupirait bruyamment, donnant un coup d'épaule plus brutal. « Approuve tout ce que je viens de te dire, donne-moi une bonne raison pour ma haine envers toi, et pousse-toi. »

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Yue Xin
kimy ♡
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 06/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Mer 2 Oct - 18:20



YOU'RE LIKE ME ? [linyue]

Plus blessant que toi, tu meurs... ▬

J'étais limite à deux doigts de pleurer dans ses bras. Il avait l'air de me détester alors qu'on ne se connaissait même pas. Pourquoi est-ce qu'il ricanait !? Il se foutait complètement de ma gueule... Pourquoi était-il comme ça avec moi ? Je ne lui avais strictement rien fait... Si devait en vouloir à quelqu'un, c'était aux parents et non à moi.

«  Je ne veux pas connaître le tien, alors tu n'as pas à te souvenir du mien, mais c'est Lin Long. »

Lin... Long... Alors il s'appelait Lin Long ? Il voulait que je ne me souvienne pas de son nom ? Eh  bien il pouvait se mettre le doigt dans l'oeil. Oh que je n'allais pas l'oublier de sitôt. Ling Long. Alors que j'allais recommencer à parler, mon « frère » me devança et bougeait son épaule... sûrement pour que je me retire mais non.. Je ne voulais pas bouger et me recollai un peu plus à lui, serrant son haut plus fort.

«  Tu sais rien de moi non plus. Tu sais ce que j'ai eu, moi ? Tu le sais au moins ? Tu sais rien du tout ! Je suis sûr que t'étais bien nourri, que tu mangeais à ta faim ! T'avais tout ce que tu voulais, non ? Ah, et t'es allé à l'école au bon âge, non ? »

À  ces mots, je ne savais pas vraiment comment réagir. C'est vrai. Je ne savais rien de lui... Strictement rien... Il avait vu juste. J'avais été bien nourri c'est vrai mais... depuis quelque temps, pas tant que ça. Mais ça, je me retenais de le lui dire. L'école ? Je ne voulais pas en parler. Je fermai les yeux. Rien qu'en repensant à ce qu'on m'y faisait subir... J'avais presque envie de me tuer.

«  Je mangeais presque jamais, j'avais la peau sur les os, limite qu'on pouvait me briser en me prenant dans ses bras ! Et même, jamais on m'a pris dans ses bras, jamais ! Papa, maman, tu penses qu'ils me prenaient dans leurs bras ? Qu'ils me traitaient bien ? Jamais ! Pour eux je n'étais qu'un fardeau ! J'ai commencé à apprendre à douze ans, avant, j'étais un gros illettré ! Ah, et tu sais quoi ? Personne m'aimait ! Personne ! J'avais aucun amis, pas un, pas un seul ! J'étais toujours tout seul, et on m'a déjà tabassé ! Alors fous-toi tes parents morts dans le cul, je m'en fiche totalement ! Les miens sont toujours en vie, et les miens sont les miens, je te les donnerai jamais ! T'avais qu'à pas fouiner, t'avais qu'à t'en foutre, c'est pas compliqué ? »

Il était vraiment dégueulasse. Au plus profond de moi-même, j'avais si mal... Mais ça, il n'avait pas l'air de s'en rendre compte. Tous ces mots étaient si blessants. Il parlait en mal de notre tante là... Comment pouvait-il parler comme ça ? Comment pouvait-il être aussi méchant dans ses propos... Comment pouvait-il vouloir garder nos parents rien que pour lui ? Il était égoïste. Vraiment. Je me mordais violemment la lèvre, cherchant à ne pas craquer à cause de sa méchanceté, alors que Lin Long m'avait donné un coup violent dans le menton, ce qui me fit planter une de mes canines dans ma lèvre inférieure. Je grimaçai sous la douleur et regardais Lin Long.

«  Approuve tout ce que je viens de te dire, donne-moi une bonne raison pour ma haine envers toi, et pousse-toi. »

Approuver ? Mais il était sérieux là ? Il était complètement dingue. J'essuyai le sang qui coulait le long de ma lèvre et attrapais Lin Long par le col, le plaquant et le surélevant légèrement du sol. Les larmes aux yeux.

« Wu Lin Long. Comment est-ce tu peux être aussi égoïste ? Tu te rends compte de ce que tu me dis là !? Tu es vraiment un salopard. Et si Papa, Maman t'entendaient ? Tu crois qu'ils seraient heureux !? Ok, c'est vrai... J'ai bien été logé et nourri mais... seulement jusqu'à mes douze ans... Crois-moi.. ça n'a pas été facile pour moi... J'avais toujours espéré avoir un frère... Sincèrement... Tu dis que personne ne t'aime !? En même temps.. tu as vu comment tu me parles et tout ce que tu me dis ? C'est vraiment blessant Lin Long. Crois-moi que si on ne nous avait pas séparés à la naissance, on aurait très bien pu s'entendre, « frérot »... Puis... tu parles comme ça de mes « parents » morts mais... l'un d'eux était notre tante aussi. Si tu te trouvais à ma place... Tu crois que ça t'aurait dû bien que je te dise tout ce que toi tu dis de méchants ? Non. Je ne crois pas... Tu penses avoir été le seul à avoir été maltraité mais je vais te faire descendre vite fait bien fait de ton petit nuage. » Je le lâchai d'un coup et... étant donné que nous étions dans un coin isolé, je me permis d'enlever ma veste, ainsi que mon haut. Mon torse était recouvert de cicatrices... Chaque faite par des élèves de mes différents établissements. Je souriais nerveusement, d'autres larmes coulantes, me mettant dos à toi... montrant ainsi une énorme cicatrice en forme d'ailes formés sur tout mon dos... « Et encore ce m'est pas tout... Mais après tout, ça... tu t'en tapes pas mal... Tu préfères plutôt me dire de ne pas fouiner... Ne pas fouiner, ne pas fouiner... Je suis tombé sur la vérité complètement par hasard... Ce dossier que tu tiens... Ce n'est pas moi qui l'ai confectionné... Mais nos « mères »... Alors maintenant... s'il te plaît... Réfléchis un peu et réveille-toi... Si « tes » parents auraient voulu que tu sois heureux, ils t'auraient aussi fait faire adopter par « Tata »... Oh bah oui... Parce que c'est bien mieux de vivre comme ça... Et puis... j'y pense... Tu aurais voulu que je meure !? Figure-toi que j'ai failli mourir... alors que j'ai vu Tonton et Tata mourir sous mes propres yeux... Alors ta malédiction, tu te la fous dans le cul. »

J'étais légèrement méchants mais.... pas autant lui...

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Lin Long
chipstoy ♡ the ksos royal
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 29/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Mer 2 Oct - 19:20



you're really like me . ▬

Il ne se rendait pas compte de la méchanceté dont il se servait. Non, il ne s'en rendait pas compte. Il n'était pas méchant de base, non, il n'était pas méchant du tout. Il avait juste eu un surplus de haine. Une grande vague de haine. Et c'était l'autre qui s'était tout pris. Pauvre de lui. Il soupirait, le fixant avec un regard presque désolé, pour avoir blessé sa pauvre lèvre. Il lui offrit un soupir qui voulait tout dire. Il arqua un sourcil en le voyant essuyer le sang qui était sur sa lèvre blessée. Il sursauta légèrement en sentant les mains de celui qui était en face de lui sur son col. Il fit de gros yeux, ne sentant presque plus le sol. Effectivement, il devait être musclé. Enfin, légèrement, pour le soulever. Même si il n'était pas lourd. Enfin, pas vraiment. Il grimaçait en fermant les yeux, posant ses mains sur les épaules de l'autre. Il avait peur de tomber, il avait peur de se casser la gueule, il flippait vraiment. Et les mots défilaient rapidement, et, par magie, lui foutaient une claque monumentale.

Enfin, les premiers. Car les seconds, c'était un tabassage magique.

Ses pieds retrouvèrent le sol, ce qui lui fit peur, sur le coup. Il le fixait avec de gros yeux, alors qu'il se déshabillait. Qu'est-ce qu'il foutait là, au juste ? Il comptait faire quoi ? Pourquoi son cerveau faisait des schémas bizarres ? Il clignait plusieurs fois des yeux, secouant négativement la tête. En fait, il ne comprenait pas ce qu'il faisait. Surtout ce qui était dans son dos. Pourquoi des ailes ? Pourquoi des choses comme ça ? Ses sourcils se froncèrent, et son "assurance" se perdit rapidement. Il était choqué .. ? Ou quelque chose comme ça. Il pencha la tête sur le côté, observant son dos, tout en écoutant ses paroles. Il racla sa gorge.

Comment dire que le haineux regrettait ses paroles ?

Il allait être gentil. Il devait être gentil. Juste parce qu'il regrettait. Et aussi, ce qu'il avait dit. Qu'est-ce que les parents penseraient de lui ? Et puis, aussi, il prenait en considération le fait qu'il ait vu la mort. « Je .. » Il soupira et s'avança doucement vers lui. Que dieu le bénisse, il allait faire quelque chose de gentil envers la personne qu'il déteste le plus au monde. Il inspira une grande fois. Il avait envie de vomir. Il n'aimait pas ça. Mais il se sentait tellement mal pour lui. Il passa donc ses mains autour de sa taille, et le serra contre lui. Il tapota sur son ventre doucement, tentant de le .. calmer ?

Quoiqu'il en soit, il n'allait pas le laisser rentrer. Hors de question. Il se décolla de lui, raclant sa gorge, avant de soupirer une nouvelle fois. « Je suis pas méchant comme ça d'habitude mais .. mais t'es la personne que je hais depuis ma naissance .. Alors le fait de te voir je .. J'ai sauté sur l'occasion pour te dire tout ce que je pensais. Tu sais que .. que j'ai toujours rêvé de devenir toi ? Que je suis jaloux ? Horriblement jaloux ? Car pour moi, tu vivras toujours bien mieux .. » Il soupira et regarda ailleurs. « Alors s'il te plait, ne remets plus jamais les pieds ici. Je .. je veux pas qu'ils t'aiment, alors que moi, ils m'aimaient pas vraiment. Alors que toi .. ils .. Non, je veux pas, viens jamais, je t'en supplie. Je te parlerai d'eux si tu veux, mais ne les croises pas. »

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Yue Xin
kimy ♡
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 06/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Jeu 3 Oct - 14:19



YOU'RE LIKE ME ? [linyue]

Viens avec moi... ▬

Bon Dieu. Je me demandai pourquoi je lui avais dit tout ça. Je pensai clairement qu'il s'en foutait complètement, étant donné qu'il avait souhaité ma mort et qu'il n'avait pas respecté celle de mes « parents ». Pour moi, Lin Long n'avait pas de cœur... Après tout, comment pouvait-on en avoir un tout en étant aussi égoïste et méchant !? Ok, moi je n'étais pas si gentil que ça mais... Je l'étais plus que lui... du moins, de ce que j'avais pu voir. Je l'entendais racler de la gorge... Voilà... Mes doutes se renforcèrent... J'attendais alors d'autres propos méchants de sa part. « Je .. », prononçait-il. Je serrai mes poings, m'attendant au pire. Pourquoi soupirait-il ? Je n'en savais rien et ne cherchai pas à savoir pourquoi...

Quelle fût ma surprise quand il passa ses bras autour de ma taille. Le contact de son torse contre mon dos nu me fit frissonner fortement. C'était un peu comme si j'avais un choc électrique. Je fermai alors mes yeux, me demandant pourquoi Lin Long faisait ça. Je gardai mes yeux fermés et esquissai un léger sourire quand il tapota mon ventre. Mais ce sourire disparu aussitôt quand il se décolla en soupirant et raclant de la gorge.

« Je suis pas méchant comme ça d'habitude mais .. mais t'es la personne que je hais depuis ma naissance .. Alors le fait de te voir je .. J'ai sauté sur l'occasion pour te dire tout ce que je pensais. Tu sais que .. que j'ai toujours rêvé de devenir toi ? Que je suis jaloux ? Horriblement jaloux ? Car pour moi, tu vivras toujours bien mieux .. Alors s'il te plait, ne remets plus jamais les pieds ici. Je .. je veux pas qu'ils t'aiment, alors que moi, ils m'aimaient pas vraiment. Alors que toi .. ils .. Non, je veux pas, viens jamais, je t'en supplie. Je te parlerai d'eux si tu veux, mais ne les croises pas. »

D'un seul coup, je m'étais retourné face à lui, les larmes ne s'arrêtant pas de couler. Je me rapprochai de lui et pris son visage entre mes mains afin qu'il me regarde. Je plongeai mon regard dans le sien tout en caressant doucement ses joues.


« Linnah~ S'il y a quelqu'un à détester... Ce n'est pas moi mais.. Papa, Maman. Ce n'est pas moi qui ai choisi de me faire faire adopter pour nous séparer, mais eux. Ce sont eux qui auraient dû nous laisser ensemble. On aurait pu vivre ensemble heureux... tous les deux... Tu as toujours voulu être moi ? Et bien moi, à l'instant où je t'ai vu, c'est toi que j'aurais voulu être. Mais après ce que tu m'as dit.. comme quoi tu es un fardeau pour eux... Ça m'a fait comprendre qu'ils n'étaient pas de bons parents... Au contraire... Tu ne veux plus que je mette les pieds ici ? Eh bien ça me va très bien. Je n'ai même plus envie d'avoir affaire à eux. Tout ce qui m'importe maintenant, c'est toi. Et puis de toute façon... pourquoi m'aimeraient-ils alors qu'ils m'ont abandonné... Est-ce qu'ils ont pensé une seule fois à moi ? Est-ce qu'ils se demandent ce que je suis devenu ? Non. Avec le temps ils m'ont oublié. Comment je le sais ? Parce que s'ils pensaient à moi... durant ces six/sept dernières années, ils auraient essayé de savoir pourquoi ils n'avaient plus de nouvelles de Tata... Mais non. Rien. » Je marquai une légère pause pour reprendre mon souffle et prendre les mains de mon jumeau dans les miennes, entrelaçant nos doigts ensemble. « Linnah~ Peu importe toute la haine que tu as contre moi... Moi je t'aime et te considère comme mon frère. Je veux que tu vive heureux... Comme jamais tu ne l'as été. Si je peux te rendre heureux de n'importe quelle façon qui soit alors je le ferai. Je ferai en sorte que vive dans de meilleures conditions. Vivons ensemble, mmh ? Je ferais tout ce que je peux pour rendre ta vie agréable. Si tu as des problèmes pour les cours, je t'aiderai. Si tu as faim, je te nourrirai... Tu as corps si fin... Il faut vite que tu prennes du poids, sinon tu va pas vivre assez longtemps. Tu te demandes sûrement pourquoi je veux faire tout ça !? Eh bien, on est jumeaux non ? Eh bien... C'est pour ça que je veux t'aider. Si tu es mal, alors moi aussi je le serai. Donc, je ne te laisse pas le choix. »

J'essayai de reprendre ma respiration alors que je remis mes lunettes sur mon nez, gardant une de tes mains dans la mienne et de commencer à marcher, en direction de chez moi.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Lin Long
chipstoy ♡ the ksos royal
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 29/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Jeu 3 Oct - 18:05



you're really like me . ▬

Il crut qu'il allait faire une crise cardiaque en le voyant se retourner vers lui. Pourquoi faisait-il ça ? Il pleurait, en plus. Qu'avait-il dit de mal, encore ? Il ferait mieux de se taire, et de partir, si jamais il pleurait quoiqu'il dise. Il avait tenté d'être gentil, il l'avait même pris dans ses bras, chose qu'il ne faisait jamais. Peur de s'auto-casser. Peur de mal câliner. Il soupirait en voyant ses joues humides, avant de couiner en sentant ses mains sur ses joues, et son regard dans le sien. Il clignait plusieurs fois des yeux, avant de sentir comme un geste doux sur ses deux joues. Il était entrain de lui caresser les joues, là ? Il cligna plusieurs fois des yeux et regarda du coin de l'oeil sa joue droite, fronçant légèrement les sourcils. Pourquoi était-il comme ça avec lui ? Il avait été méchant, et il lui caressait les joues. Comme lorsque l'on caresse la tête d'un chien pour le féliciter. Sauf que Lin Long n'était pas un chien, c'était bien un être humain, et il ne supportait pas vraiment ça, qu'on lui caresse les joues. Enfin, si, mais non. Il avait l'impression d'être félicité. Bref. Il retourna regarder les yeux de l'autre, s'attendant déjà à ce qu'il parle beaucoup. Il clignait lentement des yeux, pendant qu'il parlait.

Linnah ? D'où sortait-il ça ? Pourquoi le surnommait-il ? Enfin, était-ce seulement à lui qu'il s'adressait ? Il ne pigeait plus rien. Le pire, c'était le fait qu'il dise qu'il devait détester leurs parents. Comme si il ne le faisait pas déjà. Il ne les aimait pas, du moins, pas beaucoup. Il avait été rejeté, mal nourri, et même, si jamais il n'était pas là, si jamais lui aussi, aurait pu être adopté, ils auraient été bien contents. Il plissa légèrement les yeux en l'entendant dire qu'il voulait être lui. Il était fou ? Qui voudrait être lui ? Il n'avait rien. Ses amis, il se battait pour les garder, il était presque devenu paranoïaque. Il était jaloux, il était possessif, puis, même, il n'était pas beau. Il n'était pas bien fait. Son corps était laid. Oh mon dieu. Tellement laid que même un violeur, ne pensant qu'aux trous, ne voudrait pas de lui. Enfin, c'était sa vision des choses. Il ne comprenait pas pourquoi il lui disait tout ça. Pourtant, un léger sourire se forma sur ses lèvres en entendant le fait qu'il ne reviendrait pas. Il ne résistait pas, dieu merci.

Pourtant, quand il sentit la main de son fameux jumeau sur la sienne, entrelacer ses doigts, il crut faire une attaque cardiaque, de nouveau. Pourquoi faisait-il tout ça ? Pourquoi était-il gentil, alors qu'il avait été méchant ? N'avait-il pas compris qu'il voulait l'éloigner le plus possible d'ici, et de lui ? Son cerveau ne suivit pas tout ce qu'il lui disait, enfin, pas les détails, mais tout ce qu'il comprit, c'est qu'il l'emmenait avec lui, et qu'il ne lui laissait pas le choix. Ah oui. Mais non. Il tira sur sa main pour se dégager, tentant de l'enlever de celle du brun. « J'ai pas compris .. tu me dis quoi ? De venir avec toi ? Mais .. mais tu crois pas que je vis avec quelqu'un, déjà ? Je vis chez un type qui m'a recueilli, j'ai pas besoin d'aide. C'est gentil de ta part, mais je veux pas ... Je veux pas dépendre de toi .. tu .. Tu m'as dit que tu vivais mal, non ? Alors avec moi, tu vivras encore plus mal. » Il disait ça à contre-coeur, car, bizarrement, il voulait vivre avec lui. Enfin .. non, disons que .. Que l'autre était gentil, et qu'il le détestait moins. Sa haine avait baissée d'un coup. « Pourquoi tu veux être gentil avec moi ? J'ai été méchant. Je ... » Il avait parlé tout en cherchant son portable, qu'il avait entendu sonner. Mais il ne trouvait rien dans ses poches. Il fit de gros yeux et se retourne, regardant partout. « ... Mon portable ... Je ... » Il soupira. Il se retourna vers Yue Xin et grimaça, avant de fixer ses pieds. « Je voulais te donner mon numéro pour que tu me contactes pour quand tu veux des nouvelles de papa et maman .. mais je l'ai perdu .. Désolé ..   » Il gonfla ses joues avant de s'étirer. « Voici une preuve du pourquoi tu vivras mal avec moi ! Je perds toujours tout, alors c'est mauvais. Donc abandonne ton idée, comme celle de voir papa et maman. »

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Yue Xin
kimy ♡
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 06/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Ven 4 Oct - 0:41



YOU'RE LIKE ME ? [linyue]

Têtu, je sais... ▬

Mes lunettes sur le nez, j'avais entamé une marche légèrement rapide avec la main de Lin Long dans la mienne. Oui, je comptai le ramener chez moi et, à vrai dire, je ne lui laissai pas vraiment le choix. Même si nos parents nourrissaient un peu mieux mon jumeau... Son corps était toujours plus fin que le mien. Sérieusement, je ne comprenais pas pourquoi ils étaient comme ça avec lui. Ça ne se faisait pas. Lin Long était quand même leur fils... Mais bon... D'un seul coup, je sentis mon frère tirer sur ma main... Je me tournai alors vers lui, m'arrêtant ainsi de marcher, mais sans pour autant lâcher sa main.

« J'ai pas compris .. tu me dis quoi ? De venir avec toi ? Mais .. mais tu crois pas que je vis avec quelqu'un, déjà ? Je vis chez un type qui m'a recueilli, j'ai pas besoin d'aide. C'est gentil de ta part, mais je veux pas ... Je veux pas dépendre de toi .. tu .. Tu m'as dit que tu vivais mal, non ? Alors avec moi, tu vivras encore plus mal. »

Je fronçai les sourcils légèrement. Je pouvais sentir que même s'il disait ça... Jumeau regrettait de dire cela à contrecœur. Je lâchai alors un léger soupir et l'écoutai encore parler après avoir lâché sa  main.

« Pourquoi tu veux être gentil avec moi ? J'ai été méchant. Je ... »

Soudain, mon téléphone se mis à sonner. Alors que j'allai me mettre à le sortir de ma poche, je regardai Lin Long qui fouillait dans les siennes... Bizarre. Je n'en tenais pas compte et le regardai s'affoler alors que je souriais très finement. Il était mignon à s'exciter pour rien.

« ... Mon portable ... Je ... », me disait-il en se retournant face à moi avant de fixer ses pieds. « Je voulais te donner mon numéro pour que tu me contactes pour quand tu veux des nouvelles de papa et maman .. mais je l'ai perdu .. Désolé .. » Il gonfla ses joues avant de s'étirer. « Voici une preuve du pourquoi tu vivras mal avec moi ! Je perds toujours tout, alors c'est mauvais. Donc abandonne ton idée, comme celle de voir papa et maman. »

Mon sourire s'agrandissait légèrement. Au moins il voulait me donner son numéro de téléphone. C'était déjà un petit pas vers notre « réconciliation ». Et puis ces petites creuses qu'il gonflait... Si mignon. Bien qu'il essayât encore de me dissuader de ne pas vivre avec lui, ça ne marchait pas. Je souriais un peu plus et glissai ma main dans cheveux blonds avant de les ébouriffer légèrement en riant.

« Tu l'as perdu ? Je t'en rachèterais un, ne t'en fais pas. Et en ce qui concerne les pertes d'objets, j'ai sûrement connu pire. Puis, ce n'est pas avec ça que tu vas me décourager, jumeau. Et c'est justement parce qu'on est jumeaux que je suis gentil avec toi. En temps normal, je ne touche même pas les gens que je rencontre dès le premier jour. J'ai horreur de ça. Mais... après tout, on est frère donc avec toi c'est différent. Tu es moi, et moi, je suis toi. De toute façon, Lin Long, je ne te laisse pas le choix. »

Je sortis mon téléphone, qui sonna à nouveau... Pourquoi est-ce qu'on me harcelait de messages !? Ça en faisait déjà deux en même pas cinq minutes... Je soupirai légèrement et ne pris même pas la peine d'ouvrir les messages et tendais mon portable à mon frère pour qu'il y entre son numéro dans mon téléphone.

« Tu sais Lin Long, n'essaie pas de me mentir. Entre nous, les mensonges ne serviront à rien puisqu'on saura obligatoirement si l'autre ment... ou non... Donc... Pour l'instant, je t'emmène à la maison. Au moins pour la nuit. Ça ne dérange pas de toute manière, au contraire. Ça me fait vraiment plaisir. Et pour être franc, je me sens assez... seul. Puis... frérot... Ne pense pas que tu vas « dépendre » de moi puisque ce n'est pas vraiment le cas. Au pire, reste à la maison seulement une semaine... Et si vraiment tu ne te plais pas avec moi... Eh bien... tant pis... Je te laisserai faire ta vie... même si je préfère vraiment être avec toi.. »

À mes derniers mots, je lâchai un énorme soupir. Je voulais vraiment vivre avec lui... Apprendre à le connaître et tout le reste...

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Lin Long
chipstoy ♡ the ksos royal
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 29/09/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    Sam 5 Oct - 12:37



you're really like me . ▬

Il sursauta légèrement en sentant la main du garçon en face de lui dans sa touffe blonde. Pourquoi faisait-il ça ? Pourquoi ne lui arrachait-il pas les cheveux ? C'était un gosse agaçant, Lin Long, normalement. Alors, pourquoi était-il si gentil, bon sang ? Il ne faisait rien pour mériter une telle gentillesse. Non, vraiment rien. Il était méchant, il avait été méchant, du moins. Là, il s'était calmé, en voyant son dos, en voyant ses larmes, et en écoutant ses mots. Il avait l'air .. sincère ? Sincère, et désolé pour lui. Même si il n'aimait pas qu'on le prenne en pitié, il se sentait .. enfin, il n'arrivait pas à décrire ce qu'il ressentait, en fait. Mais il ne voulait pas être méchant, pour le moment, avec l'autre. Il voulait être gentil, il voulait montrer qu'il n'était pas si méchant, et aussi, il voulait se rattraper. Alors il ne dit rien, laissant l'autre mettre sa -ô combien belle- chevelure blonde en valeur. Il ne cacha cependant pas un soupir. En fait, ça l'agaçait, qu'on touche ses cheveux. Enfin, pas beaucoup, hein, mais voilà .. Il n'aimait pas les remettre en place après. Il se coiffait difficilement le matin, vu qu'ils n'étaient quand même pas courts, et qu'ils s'emmêlaient rapidement. Ses yeux devinrent rapidement gros, pourtant. Lui racheter un portable ?

Et puis quoi encore ? M'acheter une maison ?

Il secoua négativement la tête. Il ne voulait pas d'un nouveau portable. Il n'en voulait pas. Il retrouverait le sien. Puis, même, il avait payé le sien avec la sueur de son front, alors il ne voulait pas un autre portable "facile". Ni même un gâteau. Ni même une bouteille d'eau. Il ne voulait rien. Il n'aimait pas la notion d'avoir quelque chose avec l'argent de quelqu'un d'autre. Déjà qu'il peinait avec Jun, alors avec lui, ce truc, qui lui ressemblait, et pour lequel il ressentait encore de la haine, ça ne marcherait pas. Il se mit alors à parler, élevant le plus possible sa voix. « Je veux pas que tu m'achètes quelque chose. Il est pas perdu définitivement, juste égaré. L'avait-il coupé. Ce qui faisait qu'il manquait une partie de son monologue. Petite, car, ce qu'il entendit après ses propres paroles, était un « ...  pas me décourager jumeau. » Et ça lui déplaisait. Il fronça légèrement ses sourcils, soupirant. Il ne voulait vraiment pas vivre avec lui un instant, car il avait peur de tenter de l'assassiner. Il le détestait toujours, il ne fallait pas qu'il l'oublie. Même si il lui avait offert un câlin, même si il s'était laissé faire - enfin, au début -, il ne l'aimait pas comme on aime un frère. Il le détestait comme on déteste un voleur. Il eut un petit sourire ironique en entendant qu'il ne touchait pas les gens dès la première fois. Pourquoi le touchait-il autant, alors ? Il eut rapidement sa réponse. Il soupira, en l'entendant. Ce n'est pas parce qu'ils étaient jumeaux que Lin Long l'aimait bien. Alors c'était une mauvaise excuse, selon lui. Pourtant, il ne dit rien, se contentant de soupirer. De toute manière, comme il le disait, il n'avait pas vraiment le choix. Mentalement parlant, il était fatigué, et il ne voulait pas être méchant, alors il devait se la fermer, pour le moment.

Cependant, en entendant la sonnerie, son cerveau réagit au quart de tour, et il lui arracha presque le portable des mains. Il avait de gros yeux, un air choqué, avant de rire légèrement. Puis il éclata de rire, tapant le téléphone contre sa main. -assez doucement quand même, il prenait soin des affaires des autres, comme des siennes-. Il releva les yeux vers l'homme en face de lui, un énorme sourire plaqué aux lèvres. « C'est trop fort ! On a la même sonnerie ! » Il était choqué, mais amusé par cette ressemblance. Comme quoi, leurs goûts étaient identiques. Il ricana encore un peu, avant d'inspirer pour se calmer. Puis il enregistra son numéro - enfin, celui dont il se souvenait -, sous son prénom, soit, Lin Long. - il mit quand même entre parenthèse 'jumeau', au cas-où le brun oubliait ce détail. Il lui retendit donc son portable.

Puis il soupira. Ne pas essayer de mentir ? C'est vrai qu'il n'était pas  vraiment doué, mais il mentait souvent. Enfin. Il mentait plus sur ses relations familiales, ou même, sur ce qu'il était. Des fois, il disait qu'il n'avait pas de soucis d'argents, qu'il vivait bien, qu'il était bien, pour ne pas inquiéter les gens. D'autres, il disait qu'il avait une famille normale, des parents aimants, pour ne pas avoir la honte. Ou sinon, il disait qu'il avait toujours étudié, pour ne pas paraître idiot. Il soupira, alors, une nouvelle fois, en l'entendant dire qu'il l'emmenait à sa maison. Et si il ne voulait pas ? C'était un kidnapping, hein. Il mordait sa lèvre en entendant juste pour la nuit. Pour la nuit, ça passait. Encore, c'était limite. Il pourrait tester comment l'autre vivait, si il pouvait s'y plaire .. et voilà qu'il imaginait qu'il pouvait vivre avec l'autre. Il secoua rapidement et négativement sa tête. Il avait envie de dire quelque chose de méchant, en entendant le fait que ça lui fasse plaisir. Mais il se retint, encore. Il allait devenir fou, à se retenir. Il avait intérêt à le lui rendre, tout ça. Il lui sourit doucement en entendant tout ce qu'il disait, souriant légèrement plus. Il voulait être avec lui ? Il était touché, enfin, un peu.

Il releva alors les yeux vers l'autre, tendant son bras, pour attraper la main de son jumeau. « Juste la nuit, pour tester. Il faudra que tu me prêtes ton téléphone, pour que j'appelle celui chez qui je vis .. Ah, et, je prendrai le canapé, si t'as. Aussi ... ah, oui, voilà. Aussi, si jamais rester une nuit me plait, je tenterai la semaine. » Il lui sourit, et reprit la marche que l'autre avait entreprise. « Ne prends pas la grosse tête, mais tu m'intrigues un peu. Alors, dis-moi ton prénom, et ... Ah .. dis-moi ce que tu fais dans la vie, tiens. Je veux savoir si on se ressemble là-dessus ou pas. Je travaille dans un café, en serveur. J'aide celui chez qui je vis à payer mon loyer ... J'ai un meilleur ami, aussi, et ... Mh ... Ah ! Je danse ! » Il lui balançait tout cela en regardant ses pieds. Il était devenu bavard, d'un coup, mais il s'était rendu compte d'une chose ;

Il n'est pas si mauvais que ça, il est intéressant. Je pense que je vais pouvoir arrêter de le haïr pour rien, si seulement il en vaut la peine. Prouve-le moi, ne, jumeau.



© fiche créée par ell

[/i][/i]
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Contenu sponsorisé

au nom de l'étrange


MessageSujet: Re: WU YUE XIN (+) you're like me ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

WU YUE XIN (+) you're like me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- WE DREAM OUT LOUD - :: résidences-