AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
- forum fermé -
on continue ici: http://daybreak-rpg.activebb.net

Partagez | .
 

 Nous les ferons, d'or et d'argent | PV Meng Li Wei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wo de mingzhi shi
Yoon Xiao Li
- i'm a fake lover -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 01/10/2013
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Nous les ferons, d'or et d'argent | PV Meng Li Wei   Sam 5 Oct - 4:40



akiramenaide
never give up
L
'agence se nourrissait d'extrême.
Mais c'était une douce folie comme les chérissent tant ces conformistes décadents, avec des angles soigneusement dissolu et des esquisses de désirs en ébullition à tout les coins de rues. C'était céder à tout les excès n'importe où à n'importe quel moment, sans se soucier des convenances et en rire jusqu'à l'implosion, jusqu'à la déraison, rire jusqu'à l'ivresse, jusqu'à l'oublie, et s'y perdre. Se perdre dans le dénie pesant d'une faute cuisante, s'y perdre jusqu'à l'excès et gommer le vraie, enjoliver le faux et nier encore un peu, autant que faire ce peu, nier ces instants d'escapades, ce besoin d'espace, nier à tord ou à raison, parce qu'au fond, l'homme agit toujours comme le dernier des cons.

Il appartient au client de choisir qui sont ces gens d'exceptions. Il n'y a qu'eux qui soient capable d'en décider, qu'eux qui détiennent ce jugement sacré; ici, personne n'oserait contester leur autorité.  
Bien que l'affaire soient soigneusement huilé, tous ces gens, tous ces figurants, n'avaient qu'une seule attente, qu'un besoin latent, leur sang pulsant à l'unisson, leurs espoirs s'animant dans un même empressement: il fallait trouver celui qui plairait sans se soucier de plaire.
Et elle était novice dans cet art réfractaire.

Xiaoli retint un soupir, les jambes au supplices, les paupières closes, la gorge amorphe, le palpitant douloureux, l'esprit brumeux, s'y confronter et en perdre ses ailes. Xiaoli, Xiaoli regarde l'écran de son portable allumé. Lianqing Corp. Un nom qui sonne comme l'entracte d'un bacchanale.

Mais au fond, tout au fond, l'incertitude n'est jamais bien loin; elle se profile  entre la bouche du patron et du client, dans les certitudes dans les interludes, dans les contrats péremptoires qui vous lient à votre auditoire, qui vous étouffe jusqu'à la lie. L'esprit est faible, l'esprit est branlant par tout ce qu'a put apporté le vécu, par tous ces hommes qu'elle a rencontré, par toutes ces femmes qu'elle a touchée; rien en ce bas monde ne peut mesurer l'ampleur de sa décision. Nul ne peu, en revanche, dévalorisé son acte insensé.
Elle ferme les yeux. Xiaoli.  

Elle inspire un grand coup, les lèves entre-ouvertes, le regard levé vers la voûte céleste. Comme une noyé qui reviendrait à la vie. Elle colle le téléphone contre son oreille, ses mèches brunes se mêlant à l'herbe verte, son regard s'échouant sur la berge des perles translucides.

▬ Ya Meng Li Wei! Tu ne m'aurais pas oublié?


Xiaoli, Xiaoli. Incompréhensible Xiaoli, elle roule sur le dos.
Xiaoli, Xiaoli. Optimiste Xiaoli, elle sourit à son interlocuteur depuis son cocon de verdure.
Xiaoli, Xiaoli. Qui chasse ses soucis avec la nonchalance juvénile des innocents versatiles.


Revenir en haut Aller en bas
 

Nous les ferons, d'or et d'argent | PV Meng Li Wei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- WE DREAM OUT LOUD - :: rivière huangpu-