AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
- forum fermé -
on continue ici: http://daybreak-rpg.activebb.net

Partagez | .
 

 you have to be perfect. ft meilan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wo de mingzhi shi
Wang Charlie
- i'm a customer -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 08/09/2013
Citation : si je me pose des questions sur nous? bien sûr, tous les jours. par exemple, si nous ferons l’amour avant ou après le petit-déjeuner.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: you have to be perfect. ft meilan.   Dim 6 Oct - 11:01

De retour en Chine, Charlie avait repris un rythme de vie plutôt normal. Il allait en cours, bossait à la bibliothèque jusqu’à sa fermeture puis continuait le travail chez lui. Car oui, si Charlie n’était pas en voyage avec son père, il s’investissait corps et âme dans ses études. Il n’avait pas été major de sa promo pour rien et il comptait reproduire le même schéma en cette première année de master. Pour le moment il se trouvait sur la bonne voie et ça même si ses absences répétées avaient tendance à énerver les professeurs. Ces derniers ne pouvaient néanmoins rien lui dire car il rattrapait à chaque fois son retard en prenant de l’avance sur le reste. Un petit génie ce Charlie.
Mais aujourd’hui, même s’il ignorait pourquoi, il avait l’impression qu’il lui fallait rentrer plus tôt que d’habitude et qu’il ne devait pas trop trainer à la bibliothèque. Il avait beau réfléchir de toutes ses forces, fouiller de fond en comble sa mémoire, mais rien. Qu’avait-il de prévu ce soir ? Il n’avait rien noté dans son agenda mais il était sur que ce jour n’était pas comme les autres. Avec un peu de chance sa mère pourrait lui rafraichir la mémoire. Il décida donc de ranger ses affaires et de rentrer chez lui. Son chauffeur l’attendait à l’endroit habituel en lisant son journal. Il fut surpris de voir arriver l’héritier Wang aussi tôt mais ne lui demanda pas de se justifier. Il n’en avait aucun droit. En un geste de la main, Charlie lui fit comprendre qu’il voulait rentrer à la maison et le chauffeur démarra le moteur. Le trajet jusqu’à son quartier n’était pas bien long. Il en profita pour relire quelques notes de ses cours, un surligneur dans une main et un crayon dans l’autre. Dès que la voiture s’arrêta il prit son classeur sous le bras, salua poliment le conducteur et claqua la portière derrière lui. Face aux grands immeubles de Pudong il soupira longuement. Qu’avait-il bien pu oublier ? Il composa le code, poussa la porte et emprunta l’escalier jusqu’au deuxième étage où se trouvait l’appartement de ses parents. Il chercha dans sa poche le double des clés et entra sans prévenir de son arrivée.
Dans le salon, sa mère, sa sœur et Meilan. Toutes avec une coupe de champagne à la main. Quelqu’un fêtait son anniversaire ? Pas sa sœur en tout cas, ni sa mère. Et Meilan ? Il ne connaissait pas sa date d’anniversaire. Il espérait que ce n’était pas ça sinon il aurait l’air bien bête à arriver les mains vides et sa supercherie avec cette fake lover risquerait de prendre un coup. Il posa son sac, son classe, et sa veste sur le canapé n’ayant toujours pas pris la peine d’ouvrir la bouche pour saluer ces dames ce que sa sœur ainée ne manqua pas de lui faire remarquer. « Charlie, tu pourrais venir embrasser ta fiancée au moins. » Il pinça ses lèvres ravalant un flot d’insultes qu’il aurait aimé lui dédier. Il tourna les talons, passa son bras autour de la taille de Meilan et déposa un baiser sur sa tempe. « Hello sweetie. » Sa mère les regardait avec cet air de maman super attendrie et vraiment fière de son fils. Bon Dieu, si seulement elle savait la comédie qui se jouait devant elle. Elle lui en voudrait au moins pour tout le reste de sa vie et si ce n’est plus. Son père le maudirait, le déshériterait et il aurait tout gagné encore une fois. Comment s’était-il mis dans ce pétrin ? Ah oui, c’est vrai, grâce à sa merveilleuse ainée. Celle-ci lui rappela alors ce qu’il avait oublié. Ils devaient assister à un vernissage dans un grand restaurant français de la ville. Sa tendre mère le disputa un peu en le traitant de tête en l’air et le bouscula pour qu’il aille vite se changer car ils étaient déjà en retard. Son père les attendait là bas. Il demanda à voix basse à Meilan de l’accompagner et ils quittèrent les lieux pour prendre l’ascenseur jusqu’au dernier étage.
Ils furent accueillis par son beagle qui dansa tout autour de son maître sans que celui ne le remarque vraiment. Charlie balança ses affaires de cours dans un coin, se débarrassa de son pull, de son t-shirt qu’il posa sur une chaise. Il tourna la tête vers Meilan : « La soirée va être longue. » comme s’il s’excusait d’avance pour ce qu’elle allait devoir endurer. Lui n’était pas vraiment d’humeur à ça. Ces derniers temps il n’était d’humeur à rien en fait. « Fais comme chez toi hein, enfin tu as l’habitude. Je vais juste prendre une douche et me changer. » Il déboucla sa ceinture tout en se dirigeant vers la salle de bain. Il se décrassa rapidement, passa un coup de rasoir sur son visage d’ange, appliqua même un peu d’anticerne et de poudre. Il s’aspergea de son parfum préféré puis passa par sa chambre. Un pantalon noir, des chaussures vernis. Et quand vint le choix de la chemise, il grimaça. Laquelle ? Alors il retrouva Meilan dans le salon une chemise dans chaque main. Une bleue et une prune. Il allait lui demander son avis même s’il ne le prendrait pas forcément en compte. « Tu as une préférence ma chère ? »
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wu Meilan
- i'm a fake lover -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 08/09/2013
Citation : La musique est le seul plaisir sensuel sans vices.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: you have to be perfect. ft meilan.   Ven 11 Oct - 11:37

Tenue
A peine avais-je fais un pas dans l'appartement  que la charmante ma maman de mon customer vint me prendre la main, une pointe de joie dans la voix." Meilan ! Je suis ravie de te voir... !"Je lui décerne un immense sourire et lui rends le mot avec tout autant de gentillesse. Comment ça ? Bien sur, il m'arrive d'être gentille. Bien qu'elle ne soit que la mère de mon customer, elle reste une charmante dame qui me rappelle de temps en temps ma grand-mère pour son coté mielleux. Nous allons toutes les deux au salon et c'est non sans surprise que sa charmante fille nous attends. Je lui serre doucement la main tandis qu'elle me tends un verre de champagne. C'est elle qui m'a appelé et demandé de venir après tout, mais elle ne m'en a pas dit plus. On fête quelque chose ? Je reste surprise et tourne la tête lorsque j'entends du bruit sur le coté. Charlie est là, j'ai donc bien fait de me déplacer. Je souris doucement au jeune homme tandis qu'il se débarrasse. "Charlie, tu pourrais venir embrasser ta fiancée au moins. " Je la supporte vraiment de moins en moins celle là... Parfois, je me demande si elle ne fais pas un peu exprès de mettre son frère d'en l'embarras. Il se penche et vient doucement embrasser ma tempe en passant un bras autour de moi. "Hello sweetie." Je fis semblant de rougir et laissa la mère expliquer que nous étions tous invité à un vernissage. Je prends la main de Charlie dans la mienne et regarde sa soeur. Tout s'explique, elle m'a dit de m'habiller raisonnablement et chic et de venir au téléphone... Mais cette idiote ne pouvait-elle pas simplement donner les détails, j'aurais un peu mieux joué mon rôle. Je vais venir un peu  me méfier d'elle.
Mon customer me chuchote doucement de le suivre à son appartement, ce que je fais non sans soulagement. Pas que les deux femmes m'ennuient ça non, mais toute cette comédie improvisé mérite bien une pause. Une fois arrivé à son appartement privé, je souffle un bon coup et vient caresser tendrement son chien. J'entends le bruit de sa ceinture et le regarde. Dommage... Quand j'ai demandé à être fake lover, je m'attendais à tomber sur un gars que je pourrais rendre amoureux de moi. J'ai eu la superbe chance de tomber sur le plus innocent d'entre eux... Et il n'est même pas intéressé. Je soupire de lassitude et me laisse tomber sur son canapé. "Tu as une préférence ma chère ? " Je me redresse et le voit torse nu, une chemise dans chaque main. Il me demande mon avis maintenant ? Je détaille les deux vêtements en grimaçant. " Si je dois être honnête, je te conseille de jeter ces deux immondicités et de mettre une chemise blanche. Surtout que pour un vernissage c'est ce qui convient le mieux avec te tenue... Mais si je ne dois pas l'être : bleue. C'est parfait ainsi chéri ~ " Je lui tire gentiment la langue et caresse son chien, allongé près de moi sur le canapé. J'espère ne pas tomber sur des anciennes connaissances à se vernissage. Après tout, lui comme moi venons du même monde. Je me lève et lui fais un doux sourire tout en venant boutonner sa chemise. " Tu as une requête pour ce soir ? Je dois rester bien sage, être un peu plus amoureuse, ou une dispute peut-être ?" Je frotte un peu le vêtement au niveau de ses épaules et le regarde. Comment peut-il ne rien ressentir pour moi... Aish. Je lui laisse le temps de s'habiller et lui fais remarquer notre retard. Nous nous empressons donc de quitter l'immeuble et de rejoindre sa voiture privé. Je monte en première et m'attache alors que le chauffeur me souhaite la bienvenue. Je lui souris et prend la main de Charlie alors qu'il démarre. Une fois au calme, et personne pour nous surveiller, je me penche à son oreille et murmure doucement. " Tu ne penses pas que l'on devrait échanger un vrai baiser devant ta mère pour une fois ?"
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Wang Charlie
- i'm a customer -
avatar
au nom de l'étrange

Inscrit(e) le : 08/09/2013
Citation : si je me pose des questions sur nous? bien sûr, tous les jours. par exemple, si nous ferons l’amour avant ou après le petit-déjeuner.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: you have to be perfect. ft meilan.   Sam 12 Oct - 11:15

tenue
Dans d’autres conditions peut être qu’il aurait pu avoir envie d’elle. Après tout, il la trouvait plutôt à son goût. Elle était son genre en d’autres termes. Alors sans doute que sans ce contexte quelque peu étrange et non-désiré, il se serait laissé tenter.  Oh, tomber amoureux quand même pas mais pourquoi pas passer quelques bons moments au lit avec elle non sans s’attacher un peu. Il mentirait d’ailleurs s’il disait qu’il ne tenait pas un minimum à Meilan. Elle faisait tout de même preuve de beaucoup de patience mais aussi de compréhension envers lui ainsi que sa famille. Seulement, qu’il veuille l’admettre ou non, son cœur appartenait à quelqu’un d’autre et ne contenait pas assez de place pour en faire à sa fake lover.  Il avait encore eu de la chance en tombant sur Meilan car c’était une jeune femme intelligente et avec un minimum de jugeote. Même s’ils passaient leur temps à se lancer des piques, ils s’entendaient relativement bien. Lorsqu’il la retrouva dans le salon pour lui demander son avis il ne s’attendait donc évidemment pas à ce qu’elle soit tendre avec lui. « Si je dois être honnête, je te conseille de jeter ces deux immondicités et de mettre une chemise blanche. Surtout que pour un vernissage c'est ce qui convient le mieux avec te tenue... Mais si je ne dois pas l'être : bleue. C'est parfait ainsi chéri ~ » Et bingo, dans le mille. Elle lui tira même la langue ce qui décrocha un minuscule sourire à Charlie. Elle était plutôt douée pour ça aussi. Il leva les yeux au ciel en secouant la tête. Décidemment, elle ne changerait jamais celle-là. Toujours les bons mots. De toute façon il n’avait pas vraiment prévu de l’écouter. Il n’avait pas besoin de leçons de style. Il enfila la chemise. « Il n’y a que les pingouins qui veulent un semblant de classe qui mettent des chemises blanches. » Il considérait surtout que tout lui allait. Et il n’avait pas totalement tort. Regardez donc ce visage d’ange et ce corps de rêve, personne ne cracherait dessus, homme ou femme. Il la laissa fermer son vêtement et en lisser les plis alors qu’il arrangeait encore un peu ses cheveux tirant sur une mèche ou l’autre. Tout en faisant ça il l’écoutait d’une oreille distraite. Pour être honnête, il n’avait pas vraiment réfléchi à ce qu’il attendait d’elle pour ce soir puisque lui-même ne pensait pas qu’ils sortaient. En plus, sa sœur s’en chargeait en temps normal. Elle aimait beaucoup trop tout prendre en mains et diriger la vie de son petit frère. Ce n’était pas pour rien qu’il se retrouvait avec une fake lover hein.  « Aucune dispute. Comporte-toi comme tu le souhaites et avec classe. Je ne sais pas s’il y aura des amis à mon père ou quelques-uns de ses clients mais si c’est le cas pour eux tu es ma future épouse donc tu ne dois pas faire honte aux Wang. » Il baissa les yeux vers elle et pour la première fois de la soirée la vit vraiment. Elle était belle dans sa robe blanche. Cela lui allait à ravir. Oui, elle savait ce qui la mettait en valeur nul doute là-dessus. « Tu es superbe en passant. » Il s’éloigna pour vite fait faire son nœud de cravate et chercher sa veste, la passa rapidement et en même temps ils quittèrent son appartement puisqu’ils étaient déjà pas mal en retard pour ce foutu vernissage.

Qu’elle lui prenne la main ne le dérangeait plus. Ça n’avait pas toujours été le cas. Au début, même s’il n’était pas du tout le type coincé par excellence, cela l’avait embêté. Il se disait à chaque fois que Lian l’égorgerait s’il les voyait comme ça. Puis finalement avait réalisé que jamais son meilleur ami ne les verrait ensemble alors ces gestes de couple étaient devenus naturels. Il regardait le paysage défiler à travers les vitres teintées de la voiture. Ces derniers temps il était pas mal préoccupé. « Tu ne penses pas que l'on devrait échanger un vrai baiser devant ta mère pour une fois ? » Charlie tourna la tête et se pencha légèrement pour l’écouter. Proposition étrange. Idée bizarre. Il ne savait pas trop ce qu’il devait en penser. Cela ne le dérangerait probablement pas. Il fallait bien qu’il joue le jeu après tout. De toute façon, encore une fois, Lian n’en saurait rien. Il haussa les épaules avant de lui répondre sur le ton de la plaisanterie. « Tu en meurs d’envie, je le savais. » Et à nouveau il tourna la tête dans la direction opposée avant de continuer. « Tant que tu n’enfonces pas ta langue dans ma bouche ça me va. » Encore une fois, il rigolait. Enfin à moitié. Parce qu’il doutait fortement que sa mère apprécierait de les voir échanger un baiser trop passionné. Ils arrivèrent là où le fameux vernissage se tenait. Charlie sortit en premier et comme un bon gentleman il tendit sa main pour aider sa partenaire. Il garda d’ailleurs sa main dans la sienne et ils pénétrèrent ensemble dans la grande salle aux murs plus blancs que blancs. Presque dans la seconde, sa chère sœur leur tomba dessus. Elle réajuste la cravate de son petit frère tout en débitant un flot de paroles sur les invités présents. Elle lui indiqua également que leur paternel se trouvait vers le fond et qu’il vaudrait mieux vite aller le saluer puis s’éloigna. Charlie souffla bruyamment et chuchota à Meilan. « Si elle n’était pas ma sœur, Dieu seul sait ce que je lui ferais. » Un serveur passa et leur proposa une coupe de champagne. Il en donna une à Meilan, prit la sienne et ils progressèrent ensemble dans la salle. Charlie jetait de petits coups d’œil aux œuvres peu intéressé. Ils rejoignirent rapidement son père, le laissa papoter avec Meilan deux minutes avant de la sauver en l’emmenant plus loin. Son regard se trouva alors attiré par le bracelet de Meilan qui passait du jaune au bleu. Bizarre. Il ne se souvenait plus très bien à quoi correspondait toutes les couleurs et décida de lui demander. « Qu’est-ce que ça veut dire ? » Il pointa ne même temps son poignet.
Revenir en haut Aller en bas
wo de mingzhi shi
Contenu sponsorisé

au nom de l'étrange


MessageSujet: Re: you have to be perfect. ft meilan.   

Revenir en haut Aller en bas
 

you have to be perfect. ft meilan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- WE DREAM OUT LOUD - :: restaurants étrangers-